NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York après le recul de l'inflation aux USA

14/06/2012 09:42 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, dans le sillage du repli de l'inflation en mai aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Vers 13H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet gagnait 22 cents par rapport à mercredi, à 82,84 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On avance grâce aux prix à la consommation (dont) la baisse augmente les possibilités d'un plus gros plan" de relance de la Réserve fédérale, a commenté Phil Flynn, analyste de Price Future Group.

Les prix à la consommation ont baissé aux Etats-Unis en mai pour la première fois en deux ans, aidés par une chute des coûts de l'énergie.

En données corrigées des variations saisonnières, ces prix ont reculé de 0,3% par rapport au mois précédent, alors que les analystes tablaient sur un recul de 0,2%.

Mai a été marqué par un regain des tensions dans la crise de la dette européenne et des inquiétudes pour la croissance mondiale, qui ont durement touché les marchés de matières premières.

En outre, une certaine "nervosité" anime le marché pétrolier alors que les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), sont réunis jeudi à Vienne, a noté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Jugeant "improbable" que le cartel révise à la baisse son quota de 30 millions de barils par jour (mbj), l'analyste a souligné "le potentiel pour que la réunion soit animée", ce qui maintient l'attention du marché.

Le ministre angolais du Pétrole José Botelho de Vasconcelos a indiqué à l'AFP que le plafond de production actuel, fixé en décembre pour l'ensemble du cartel, était à un niveau "satisfaisant".

sab/sl/sj

PLUS:afp