NOUVELLES

Lance Armstrong "ne risque pas d'être poursuivi au pénal"

14/06/2012 12:06 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

L'ex-cycliste américain Lance Armstrong, accusé de dopage par l'Agence antidopage américaine (USADA), "ne risque pas d'être poursuivi au pénal", a déclaré jeudi à l'AFP Michael McCann, professeur de droit et directeur de l'institut du droit du sport à l'université américaine du Vermont.

Q: Qu'est-ce qui est en jeu dans cette procédure ?

R: Le principal enjeu pour Lance Armstrong est sa capacité ou non à participer aux compétitions de triathlon, ce à quoi il se consacre désormais. Deuxièmement, toutes ses victoires au Tour de France (sept, ndlr) sont en jeu. Il risque de les perdre.

Toutefois, en l'état actuel de nos connaissances, il ne risque ni d'être poursuivi au pénal, ni de devoir payer une amende. Il s'agit davantage de sa réputation que d'une quelconque infraction.

Le ministère (américain) de la Justice a enquêté pendant deux ans sur son cas. Un grand jury a été convoqué, mais il n'a pas été inculpé. Le fait qu'il n'ait été accusé d'aucune infraction est très révélateur.

Q: Pourquoi cette procédure intervient-elle maintenant?

R: Les délais de l'Agence américaine anti-dopage (USADA) étaient sur le point d'expirer pour pouvoir sévir sur ses victoires au Tour de France, c'est pour cela que cela se passe maintenant. Cela intervient tard, car apparemment l'Agence a découvert de nouveaux éléments et estime que son dossier est désormais plus étoffé.

Mais l'Agence américaine antidopage n'est pas le gouvernement fédéral. C'est une organisation à but non lucratif, c'est une distinction importante. Les gens disent qu'il est accusé par le gouvernement, c'est faux. Il s'agit d'une organisation non-gouvernementale financée au niveau fédéral, mais qui n'a pas le pouvoir d'inculper qui que ce soit.

Q: Peut-on comparer le cas de Lance Armstrong à celui de Roger Clemens, ce joueur américain de baseball poursuivi pour parjure dans une affaire de dopage?

R: Clemens est dans une situation beaucoup plus difficile. Il a été inculpé et s'il est reconnu coupable, il peut être envoyé en prison. Clemens est en procès tandis qu'Armstrong va passer devant une commission d'arbitrage. Si Armstrong est évidemment furieux et en colère à cause de ces poursuites, il ne risque aucune des peines que Roger Clemens encourt s'il est condamné.

Le ministère de la Justice qui a enquêté sur Armstrong a choisi de ne pas le poursuivre et n'a pas présenté suffisamment d'éléments pour obtenir l'inculpation d'un grand jury, tandis que Roger Clemens a été inculpé et il doit affronter la justice.

Bien sûr, il n'y a aucun obstacle juridique à ce que le ministère de la Justice rouvre l'instruction (sur Armstrong). Mais je serais très surpris. Ils ont investi deux ans, beaucoup d'argent des contribuables, beaucoup de temps et ils ne l'ont pas inculpé. Je pense que ce n'est plus d'actualité.

chv/gde

Propos recueillis par Chantal VALERY

PLUS:afp