NOUVELLES

Kenya: plus de un million d'enfants au travail

14/06/2012 11:35 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Plus de 1,1 million d'enfants travaillent au Kenya, poussés à le faire par leur famille ou leur communauté, revèle une étude publiée jeudi par l'organisation non gouvernementale CESVI.

"Loin d'être un problème extérieur, le travail des enfants fait partie de la vie des familles", s'est inquiété Christine Otieno, une responsable du ministère kényan du Travail, lors de la présentation de ce rapport.

"Cette étude a de quoi inquiéter quant à la connaissance de leurs droits qu'ont les enfants et leur entourage", a-t-elle poursuivi.

Selon cette étude, ces mineurs de moins de 18 ans passent en moyenne quatre heures par jour à travailler pour un salaire quotidien de moins de 1 dollar, qu'ils travaillent à la ferme, dans l'industrie du bâtiment en plein boum, ou qu'ils soient contraints de se prostituer.

"La moitié des enfants qui travaillent estiment contribuer au revenu total de leur famille à hauteur de 20% à 50%", a précisé à l'AFP Diego Ottolini, en charge de cette étude pour le CESVI.

Dans certains cas, l'enfant apporte même la seule source de revenus de la famille. "Nous avons rencontré des cas où l'enfant doit subvenir aux besoins de parents invalides, ou se retrouve orphelin", a ajouté Aloys Opiyo, du Réseau africain pour la prévention et la protection contre les abus faits aux enfants (ANPPCAN selon l'acronyme anglais).

"Ces cas sont les plus compliqués à résoudre dans la mesure où, si on retire à l'enfant son travail, les gens qui dépendent de lui se retrouvent sans issue", a ajouté M. Opiyo.

L'étude, menée dans les deux parties du Kenya où le travail des enfants est réputé le plus répandu, dans la région de Nyanza (ouest) et la capitale Nairobi, a porté sur plus de 7.500 enfants travaillant dans des conditions difficiles.

215 millions d'enfants dans le monde effectuent un travail rémunéré, dont un peu plus de la moitié dans des conditions dangereuses pour eux, selon une étude de 2010 de l'Organisation internationale du travail (OIT).

dw/hv/bb/sba

PLUS:afp