NOUVELLES

Hollande rend hommage aux quatre soldats français tués en Afghanistan

14/06/2012 06:00 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Le président François Hollande a rendu hommage jeudi matin aux quatre soldats tués en Afghanistan la semaine dernière. Ils sont morts pour des "valeurs justes et hautes", celles de la France, a-t-il déclaré lors de la cérémonie militaire, place des Invalides à Paris.

Les anciens présidents, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing, ont assisté à la cérémonie.

Les quatre soldats tués le 9 juin en Afghanistan, "sont morts pour des valeurs justes et hautes", a déclaré le chef de l'Etat, citant la paix, la démocratie et la souveraineté des peuples, les "valeurs de la France".

Au total, 87 soldats français ont été tués, et 700 autres blessés dans ce pays, a-t-il rappelé.

"Notre armée s'est engagée sur le sol afghan il y a 11 ans, en 2001", a-t-il souligné. "La France, avec ses alliés, a combattu et contenu le terrorisme, elle a évité que l'Afghanistan n'en devienne le sanctuaire".

"Notre armée a permis, avec la coalition, à l'Afghanistan de se relever et de se remettre en marche. Aujourd'hui, le temps est venu de la transition, appelé de leurs voeux par les autorités afghanes elles-mêmes qui entendent prendre leur destinée en main", a-t-il poursuivi, faisant référence à sa décision d'un retrait anticipé des forces combattantes françaises, soit environ 2.000 hommes.

"Déjà, des secteurs ont été transférés aux Afghans. Ce mouvement se poursuivra et nos troupes combattantes entameront leur départ du sol afghan dans les prochaines semaines", a-t-il réaffirmé.

"Il s'achèvera avant la fin de l'année et il n'est pas sans danger. Il se fera donc dans l'ordre et dans la sécurité. J'y veillerai et je m'y engage", a assuré le chef de l'Etat.

Les quatre soldats français, ainsi qu'un interprète afghan ont été tués le 9 juin au cours d'un attentat suicide, commis par un homme revêtu d'une burqa, dans la province de Kapisa. Cinq autres soldats ont été blessés dans cette attaque.

Les forces françaises sont actuellement déployées à Kaboul, dans la province de Kapisa et le district de Surobi, ainsi que sur la base aérienne de Kandahar. Avec quelque 3.400 soldats et 150 gendarmes, la France est le cinquième pays contributeur de troupes au sein de l'ISAF derrière les Etats-Unis (90.000), la Grande-Bretagne (9.500), l'Allemagne (4.700) et l'Italie (3.985).

La France a amorcé son retrait d'Afghanistan en octobre 2011, passant le relais aux autorités afghanes dans le district de Surobi. En mars-avril, elle a commencé à leur transmettre le flambeau pour la Kapisa. AP

sc/ljg

PLUS:pc