NOUVELLES

Fernando Torres marque 2 buts et l'Espagne triomphe 4-0, élimine l'Irlande

14/06/2012 04:44 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

GDANSK, Pologne - Fernando Torres a inscrit un but dans chaque demie jeudi et l'Espagne a blanchi l'Irlande 4-0, éliminant ainsi cette petite république du Championnat européen de soccer.

David Silva et le substitut Cesc Fabregas ont aussi touché la cible en deuxième demie, tandis que les champions en titre portaient à quatre leur récolte de points dans le groupe C, le même total que la Croatie.

«Nous voulions gagner, faire une meilleure impression que celle qu'on a faite contre l'Italie, a expliqué Torres. On doit savourer chaque instant, chaque match. J'ai encore connu un départ canon, j'ai marqué deux buts et je me suis amusé sur le terrain avec mes coéquipiers.»

L'Espagne a dominé le rythme et au chapitre des occasions de marquer grâce à des combinaisons rapides. Torres a ouvert la marque, entrant dans la zone de réparation dès la quatrième minute de jeu et décochant un tir dans la lucarne, au-dessus du gardien irlandais Shay Given.

Ce but a sonné la charge de l'Espagne aux dépens des Irlandais, qui ont connu un bon début de match par l'entremise de Simon Cox, qui a forcé le gardien espagnol Iker Casillas à réaliser un arrêt spectaculaire dès la deuxième minute.

Le jeu de passes de l'Espagne s'est toutefois amélioré par la suite, forçant l'Irlande à protéger son territoire. Les milieux de terrain espagnols Xavi Hernandez et Xabi Alonso ont alors exploité chaque faille en milieu du terrain avec des passes précises, qui se sont cependant traduites en tirs bloqués ou arrêts du gardien.

«La majeure partie du temps, nous chassions des ombres», a dit le milieu de terrain irlandais Keith Andrews.

Si l'Irlande a profité d'un bref répit en deuxième demie, notamment lorsque Casillas a dû plonger pour sauver un but certain à Robbie Kane à la 75e minute, Torres a cloué son cercueil en reproduisant ses excellentes performances de fin de saison à Chelsea à l'Euro 2012. Torres a récupéré la passe de Silva et s'est défait de Richard Dunne pour décocher un tir qui a trompé la vigilance de Given à la 70e.

Fabregas, qui a marqué contre l'Italie en jouant un rôle offensif inhabituel dans le schéma de jeu espagnol, a bien négocié le corner de Silva et effectué un tir qui a ricoché contre le poteau éloigné avant de pénétrer dans le filet, bouclant ainsi l'humiliante défaite de l'Irlande à la 83e minute.

L'Irelande disputera son dernier match contre l'Italie, qui a deux points et qui doit l'emporter pour accéder aux quarts de finale.

PLUS:pc