NOUVELLES

Euro-2012/2016 - Russie: la Fédération condamne fermement les hooligans

14/06/2012 03:47 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

La Fédération de Russie de football a fermement condamné les violences de ses supporteurs à l'Euro-2012 en Pologne et les a appelé à mieux se comporter, jeudi, 24h00 après sa condamnation par l'UEFA à six points de pénalité avec sursis pour l'Euro-2016.

"La Fédération de Russie (RFS) condamne fermement tout acte de violence à l'intérieur et à l'extérieur des stades. Nous demandons à tous les fans russes de rester calmes et de se comporter conformément aux règlements de l'UEFA. La RFS s'oppose catégoriquement à toute tentative de justification de la violence et de l'utilisation des fumigènes à l'intérieur des stades", indique un communiqué de la RFS sur son site internet.

Mercredi, la Commission de discipline de l'UEFA a condamné la Russie à six points de pénalité avec sursis pour les qualifications à l'Euro-2016 ainsi qu'à 120.000 euros d'amendes pour les violences de ses hooligans en marge de la rencontre du groupe A Russie-République Tchèque, vendredi dernier à Wroclaw, en Pologne.

L'UEFA a également ouvert une nouvelle procédure disciplinaire mercredi contre la Russie pour des faits dans le stade de Varsovie pendant le match face à la Pologne pour fumigènes, banderole à caractère politique et intrusion d'un supporteur russe sur le terrain. Mais ces faits mineurs n'auront, officiellement, pas d'impact sur le sursis, a précisé l'UEFA.

Quant aux incidents en marge du match de mardi dans les rues de Varsovie, ils relèvent de la justice pénale. Ces accrochages, qui ont fait une vingtaine de blessés légers, se sont ainsi soldés par l'interpellation de 184 hooligans, majoritairement polonais (157) selon la police.

Les huit premiers de ces hooligans, accusés d'offense ou d'agression à l'égard d'un agent de police, ou de participation à un rassemblement illégal, ont été condamnés mercredi à des amendes ou à des peines de prison allant de trois à 12 mois avec sursis.

Fait rare, le président Vladimir Poutine a appelé mercredi le Premier ministre polonais Donald Tusk pour souligner que son pays était responsable du maintien de l'ordre et de la sécurité des supporteurs. M. Tusk l'a rassuré sur l'impartialité de la justice polonaise.

ak/sk

PLUS:afp