NOUVELLES

Euro-2012 - Suède: Ibrahimovic, seul ou mal accompagné ?

14/06/2012 09:44 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Au moment de jouer sa survie à l'Euro vendredi lors d'un match couperet face à l'Angleterre, la Suède s'interroge sur la meilleure formule à adopter en attaque, où Zlatan Ibrahimovic, replacé en position de N.10, semble en fait plus à l'aise seul en pointe.

"Ibra" meneur de jeu, l'innovation date d'un match brillamment remporté en février à Zagreb contre la Croatie (3-1) et elle peut surprendre alors que le grand attaquant suédois a réussi sa saison la plus prolifique en club avec 28 buts en Serie A pour l'AC Milan.

Elle a pourtant porté ses fruits, avec deux victoires en matches de préparation, contre l'Islande (3-2) et la Serbie (2-1).

Avec sa technique très au-dessus de la moyenne et la part de génie qui fait les grands joueurs, Ibrahimovic semble, en effet, avoir ce qu'il faut pour faire un excellent N.10.

Mais la défaite de lundi face à l'Ukraine a fait naître quelques doutes. "Ibra" n'a pas été mauvais, loin de là, il a même été impliqué dans toutes les occasions franches de son équipe.

Seulement, c'est en pur attaquant plus qu'en distributeur qu'il s'est illustré. Par son but d'abord, marqué de six mètres et d'un petit extérieur de renard, mais aussi par sa violente frappe de l'entrée de la surface (77e) ou sa tête placée repoussée par le poteau (39e).

En toute fin de match, il eût bien un véritable geste de N.10, cette délicieuse remise lobée vers Elmander qui aurait dû concrétiser et égaliser pour la Suède, mais ce fût l'un des seuls.

Alors, peut-on imaginer que le sélectionneur Erik Hamren renonce à son idée et fasse remonter "Ibra" d'un cran ? A priori, non. Les Suédois misent avant tout sur le vrai retour d'Elmander, présenté comme le complément idéal à Zlatan dans ce système en 4-4-1-1.

Blessé au pied en toute fin de saison avec Galatasaray, Elmander n'a repris l'entraînement complet qu'en début de semaine dernière et il n'a pu jouer que 20 minutes lundi.

Mais auparavant, son remplaçant Rosenberg n'avait pas été très bon et la dernière option offensive, Hysen, semble en retrait.

Interrogé sur le choix de se passer d'Elmander et sur l'impact de cette décision sur le jeu de son équipe, le milieu de terrain Kim Källström, s'était d'ailleurs un peu embrouillé.

"L'absence d'Elmander, c'est un problème, oui. Ou non. Rosenberg a très bien joué", avait-il dit avant de s'éclipser.

Il semble donc évident qu'Elmander devrait être aligné d'entrée vendredi au stade olympique de Kiev, face à des Anglais qu'il a côtoyés pendant trois saisons à Bolton (2008-2011). En tous cas, il en a envie.

"J'aimerais jouer contre les Anglais. Ils veulent aller au combat, c'est de cela qu'est fait le football anglais", a-t-il dit mardi.

Avec deux attaquants de plus de 90 kilos et d'1,88 m (Elmander) et 1,94 m (Ibrahimovic), les Suédois sont en effet prêts au combat et le duo pourrait fonctionner.

Ensuite, après l'Euro, il sera temps de voir comment faire cohabiter Ibrahimovic et John Guidetti, la nouvelle vedette du football suédois, forfait pour l'épreuve.

"Je suis content de voir John disputer son premier match pour la sélection. Je suis de plus en plus vieux et lui c'est la relève", avait d'ailleurs déclaré Ibra après ce fameux match en Croatie.

stt/sk

PLUS:afp