MONTRÉAL - La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) a congédié jeudi l'enseignant de l'école secondaire Cavelier-De LaSalle précédemment suspendu pour avoir montré à un groupe ce qui serait la vidéo d'un meurtre sordide supposément commis par Luka Rocco Magnotta.

Dans un communiqué transmis en début de soirée, la Commission scolaire mentionne avoir tenu compte de divers facteurs, telle la gravité du geste, les impacts pour les élèves impliqués, le facteur humain, ainsi que les normes prévues à la convention collective des enseignants.

Selon Diane Lamarche-Venne, présidente de la Commission scolaire, le caractère «inacceptable» du geste posé par l'enseignant commandait une mesure «sans équivoque».

La CSMB dit ainsi vouloir retrouver un climat de paix propice à la «réussite éducative à l'école secondaire», alors que les élèves entrent en période d'examens.

Ceux-ci ont par ailleurs été nombreux à déclarer leur appui à cet enseignant. Une manifestation a ainsi été organisée à l'extérieur de l'école secondaire de l'ouest de l'île de Montréal vers l'heure du dîner, jeudi, tandis que la plupart des élèves ont signé une pétition en faveur du retour de l'enseignant.

Celui-ci a été décrit comme un bénévole de longue date, un entraîneur de hockey, ainsi que comme une personne vers qui les élèves pouvaient toujours se tourner s'ils devaient discuter de problèmes survenus à l'intérieur ou à l'extérieur de la classe. L'homme était récemment devenu père.

Le 4 juin, apparemment sous la pression d'élèves, un enseignant a accepté de montrer, dans son cours d'histoire et d'éthique, une vidéo montrant supposément le meurtre de l'étudiant de l'Université Concordia Jun Lin. La vidéo est si horrifiante que la police a indiqué que même des enquêteurs endurcis avaient été ébranlés.

Les élèves ont pourtant demandé à leur enseignant de leur montré la vidéo, et ont voté en faveur du geste par 22 voix contre trois.

La vidéo est par ailleurs largement accessible sur Internet.

L'enseignant avait été suspendu avec salaire et n'est pas revenu à l'école.

L'un des élèves a fait valoir à La Presse Canadienne que l'enseignant avait fait une erreur et devrait pouvoir récupérer son emploi, un point de vue apparemment partagé par plusieurs autres personnes à l'école.

Avant l'annonce de jeudi, Chloé Silvano disait espérer que l'enseignant conserve son travail. «Je serai triste [s'il est congédié] parce qu'il est le meilleur enseignant de l'école, a-t-elle déclaré. Tout le monde le considère comme un bon prof et tout le monde l'aime.»

Certains ne sont cependant pas d'accord; une élève a pour sa part suggéré que l'enseignant devrait plutôt être congédié pour son manque de jugement. «C'est un très bon enseignant, mais ce qu'il a fait est mal, a dit Britanny Henriques. Alors le congédier est une bonne chose.»

La jeune élève admet cependant que les élèves sont aussi à blâmer. «L'enseignant est entièrement dans le tort, mais les élèves le sont aussi. Ils savaient que c'était un vrai meurtre, ils savaient ce qui se passait et ils ont demandé à voir la vidéo.» Ce qui a ainsi déçu Mme Henriques, c'est que la majorité des élèves voulaient voir la vidéo, et qu'aucun ne se soit levé pour dire non.

«C'est horrible, c'est un manque de respect et ça me dégoûte», a-t-elle déclaré. La jeune élève n'était pas dans la classe et n'a pas vu la vidéo.

Loading Slideshow...
  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Denis Mainville, à gauche, et Ian Lafrenière, à droite, lors de la conférence de presse le 5 juin (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Conférence de presse du SPVM le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Une voiture de police transportant le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AP/dapd/ Paul Zinken)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Une photo de Lin Jun a été apposée sur la statue de Norman Bethune, près de l'Université Concordia. Les passants peuvent lui rendre hommage. (Photo: La Presse Canadienne/Peter McCabe)


Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)