Huffpost Canada Quebec qc

Ecstasy : sécuritaire pour les adultes, selon le médecin en chef de la C.-B.

Publication: Mis à jour:

La consommation d'ecstasy pure peut être « sécuritaire » si consommée de façon responsable par des adultes, estime le Dr Perry Kendall, en dépit d'avertissements de la part des policiers de la Colombie-Britannique et de l'Alberta sur les dangers de cette drogue.

Le médecin en chef britanno-colombien avance que les risques que comporte la consommation de méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA), l'ingrédient pur originellement associé à l'ecstasy, sont surévalués. Il croit aussi que les dangers mortels de la substance ne surviennent que lorsque l'ingrédient artificiel est pollué par les groupes criminels avides d'argent qui la concoctent.

La Presse Canadienne a rapporté que Dr Kendall défend la légalisation de la MDMA, mais dans une entrevue avec le réseau anglais de Radio-Canada jeudi matin, le principal intéressé a dit qu'il n'avait aucune opinion sur la question de la légalisation.

Le médecin en chef a indiqué à CBC que si la MDMA était légalisée, la substance devrait être réglementée étroitement et vendue dans des comptoirs gouvernementaux.

« À moins que vous ne vous la procuriez auprès d'un psychiatre dans un essai clinique autorisé, vous ne pouvez pas, en ce moment, être certain de ce qui se trouve à l'intérieur [du comprimé d'ecstasy], de la quantité [de MDMA dans le comprimé] ou de sa sûreté. Alors, je dirais comme je l'ai fait auparavant : n'en prenez pas », a déclaré Dr Kendall à la CBC.

Une question de santé publique, selon le médecin en chef

Tout comme le concert de demandes pour la légalisation de la marijuana, le Dr Kendall croit que la lutte au marché noir de l'ecstasy et la violence qui y est associée passent par une stratégie basée sur des preuves scientifiques, qui vise d'abord la question de la santé publique.

« Si vous saviez ce qu'est une dose sécuritaire, vous pourriez acheter de l'ecstasy comme vous achetez de l'alcool dans un comptoir de société d'État », a-t-il dit dans une entrevue.

Selon lui, la consommation de la substance déclinerait.

Plusieurs études concluent que cette drogue n'est pas aussi menaçante qu'on pourrait le croire. Une étude dirigée par un psychiatre de l'Université Harvard, Dr John Halpern, dément les conclusions accablantes de travaux menés jusqu'à maintenant.

Questionné à savoir si l'ecstasy pourrait être sécuritaire, après la poursuite d'études supplémentaires sur le dosage adéquat et sur des mesures de contrôles strictes, le Dr Kendall a répondu « absolument ».

« Nous acceptons le fait que l'alcool, qui est intrinsèquement dangereux, est un produit que quiconque peut utiliser passé un certain âge. Donc, je ne crois pas que la question est technique, sur le comment de la chose. La question en est une de politique, de perception. »

Toutefois, il n'encourage pas la promotion de l'usage récréatif de la drogue.

16 morts dans l'Ouest du Canada

Au moins 16 personnes de la Colombie-Britannique jusqu'en Saskatchewan sont mortes depuis juillet dernier d'une quantité contaminée d'ecstasy qu'elles ont achetés dans la rue. Les doses ont été « coupées » à l'aide d'une toxine nommée para-méthoxy méthamphétamine (PMMA).

La police soutient que quelque 20 Britanno-colombiens qui consomment de l'ecstasy produite dans la rue meurent en moyenne chaque année.

Le Dr Kendall et d'autres de ses collègues associent la mutation de la substance pure MDMA en une drogue contaminée à la vague de boissons alcoolisées frelatées durant la prohibition, dans les années 1920.

« Le PMM est une conséquence naturelle et attendue de la prohibition de l'ecstasy », a comparé l'expert britanno-colombien en dépendances et en politiques publiques relatives aux drogues, Dr Evan Wood.

Pour sa part, la Gendarmerie royale du Canada, qui compte une équipe dédiée au démantèlement de laboratoires clandestins, maintient qu'aucune dose de MDMA n'est sûre.

« Nous jugeons que l'ecstasy est extrêmement dangereux », a évalué le sergent Duncan Pound, ajoutant que la police ne fait pas de différence entre la MDMA et la drogue vendue dans la rue, en matière de respect des lois et de stratégies de prévention.

Sur le web

Prévention ecstasy - Mildt - Mission interministérielle de lutte contre ...

L'ecstasy - Drogues et dépendances - Dossier - Santé - France5

Les drogues les plus consommées chez les adolescents | Articles ...

Ecstasy : sécuritaire pour les adultes, selon le médecin en chef de la ...

Cocaïne et ecstasy: des drogues "festives"