NOUVELLES

Barack Obama fait appel aux étoiles d'Hollywood pour financer sa campagne

14/06/2012 04:05 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - À quelques mois de la présidentielle américaine, Barack Obama compte sur l'élite du divertissement pour mousser sa base de donateurs.

Le président démocrate, qui sollicitera un second mandat en novembre, fait si souvent appel au soutien des vedettes hollywoodiennes qu'elles sont devenues des visages connus de sa campagne électorale auprès des Américains.

M. Obama se sert ainsi de ses entrées à Hollywood, misant sur une culture qui s'avère payante même en période de récession économique.

Prochain arrêt des Obama dans le cadre de cette tournée mondaine: la propriété de Sarah Jessica Parker, dans le quartier West Village à New York. L'actrice vedette de Sexe à New York y jouera les hôtes avec la rédactrice en chef du Vogue, Anna Wintour, pour une collecte de fonds à 40 000 $ US le billet jeudi. Des tickets seront également tirés au sort parmi des donateurs plus modestes.

Le président et la première dame feront également une apparition à une autre levée de fonds tout en paillettes dans Manhattan, qui sera couronnée par une performance de la chanteuse Mariah Carey.

La popularité de M. Obama a perdu de son lustre après plus de trois ans à la Maison-Blanche, mais certains donateurs fidèles se sont habitués à ses apparitions et ils en redemandent — comme une vraie star du cinéma.

Et à l'heure où les républicains amassent des sommes astronomiques avec les donateurs richissimes, le président tente plutôt de s'accaparer un peu de la célébrité des grands noms du star système pour qu'ils contribuent à sa campagne et inciter le commun des mortels à en faire autant.

L'équipe de campagne de M. Obama estime qu'il s'agit d'une façon d'intéresser à la politique des électeurs qui n'en auraient eu que faire si ce n'était de l'implication des George Clooney, Julia Roberts, Reese Witherspoon et autres Oprah Winfrey.

Les tirages au sort de billets, habituellement vendus au coût de 3 $, pour ces soirées privilégiées attirent ainsi une partie de l'électorat plus récalcitrante à la politique.

Un dîner de financement organisé à la résidence de M. Clooney le mois dernier a par ailleurs permis de recueillir 15 millions $, dont une majeure partie a pu être amassée avec les billets d'entrée à faible coût tirés au sort.

Les vedettes prennent soin de répéter qu'il faut contribuer à la caisse du président Obama, sans quoi il pourrait bien perdre la prochaine course électorale. Les petits dons — versés par un grand bassin d'électeurs — revêtent une importance cruciale dans la campagne de M. Obama, et la stratégie avait porté ses fruits à l'élection de 2008. Son équipe de campagne affirme que 98 pour cent des dons empochés en mai provenaient de contributions égales ou inférieures à 250 $.

PLUS:pc