NOUVELLES

Al-Qaïda résiste toujours à l'armée dans une ville du Yémen, dix tués

14/06/2012 06:53 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Les combattants d'Al-Qaïda résistaient toujours jeudi à l'armée yéménite dans la ville de Chuqra (sud), où les affrontements ont fait deux morts parmi les soldats et huit dans les rangs du réseau selon un responsable local.

L'armée yéménite avait pris mardi le contrôle de Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, et de la ville voisine de Jaar, contrôlées pendant près d'un an par les "Partisans de la Charia", nom sous lequel opère Al-Qaïda dans le sud du Yémen.

Les combattants d'Al-Qaïda sont désormais retranchés dans la ville côtière de Chuqra, encerclée par l'armée.

Deux soldats ont été tués et 11 blessés, et huit combattants d'Al-Qaïda ont péri lors de combats à l'arme automatique dans la nuit de mercredi à jeudi dans cette ville, a précisé le responsable local qui a requis l'anonymat.

Depuis le début de l'offensive de l'armée, le 12 mai, 525 personnes ont été tuées, selon un bilan compilé par l'AFP à partir de différentes sources: 402 membres d'Al-Qaïda, 78 soldats, 26 supplétifs de l'armée et 19 civils.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central à la faveur de l'insurrection populaire contre le président Ali Abdallah Saleh en 2011 pour renforcer son emprise sur plusieurs régions de l'est et du sud du Yémen.

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est engagé depuis son élection en février à combattre Al-Qaïda, alors que son prédécesseur était accusé d'encourager en sous-main le réseau, surtout vers la fin de son mandat.

str/at/feb

PLUS:afp