NOUVELLES

Affaire Sarsak: les Palestiniens demandent à l'UEFA de sanctionner Israël

14/06/2012 05:10 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Le président de la Fédération palestinienne de football (PFA), Jibril Rajoub, a demandé à l'UEFA de sanctionner la détention sans jugement de joueurs palestiniens par Israël en retirant à l'Etat hébreu l'organisation de l'Euro des moins de 21 ans en 2013.

Dans une lettre dont l'AFP a obtenu copie jeudi, datée du 12 juin et adressée au président de l'UEFA Michel Platini, M. Rajoub dénonce les "violations par le gouvernement israélien des réglementations de la Fifa et de la charte olympique", dont sont victimes des sportifs palestiniens, citant le cas de Mahmoud Sarsak, en détention administrative depuis juillet 2009.

"Mais Sarsak n'est pas le seul joueur détenu de la sorte", ajoute M. Rajoub en évoquant le gardien de l'équipe olympique Omar Abou Roïs, 23 ans, et Mohammad Nimr, 22 ans, qui joue pour le club du camp de réfugiés d'Al-Amari à Ramallah, en Cisjordanie, tous deux arrêtés en février par l'armée israélienne et "détenus sans inculpation ni jugement".

L'UEFA, interrogée par l'AFP, s'est refusée à tout commentaire dans l'immédiat.

En avril, l'armée israélienne avait annoncé l'arrestation de quatre employés du Croissant-Rouge palestinien, dont Omar Abou Roïs, ainsi que de neuf autres habitants du camp de réfugiés d'Al-Amari, tous soupçonnés d'être impliqués dans des tirs sur un véhicule militaire israélien.

En conséquence, M. Rajoub demande à M. Platini de "ne pas donner à Israël l'honneur d'accueillir le prochain championnat de l'UEFA des moins de 21 ans en 2013".

Mardi, le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Joseph Blatter, avait exhorté la fédération israélienne à intervenir en faveur des joueurs palestiniens "détenus de manière prétendument illégale", dont Mahmoud Sarsak, en grève de la faim depuis trois mois. Le jeune sportif n'accepte de prendre que des vitamines, du sucre et il boit du lait.

L'ancienne star du club anglais de Manchester United, Eric Cantona, s'est joint à la campagne en faveur de la libération du footballeur palestinien qui est détenu dans un établissement médical pénitentiaire à Ramleh, dans le centre d'Israël.

Dans un communiqué publié jeudi soir, Amnesty International a demandé que Mahmoud Sarsak soit "admis immédiatement dans un hôpital civil ou bien relâché afin de recevoir un traitement médical spécialisé".

"Sarsak s'est vu refuser systématiquement l'accès à des soins médicaux pendant sa grève de la faim. Pour quelqu'un qui est au bord de la mort, cela revient à un traitement inhumain et humiliant en violation des obligations internationales d'Israël", accuse Amnesty.

En Israël, la détention administrative autorise l'incarcération sans inculpation ni jugement pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment, permettant aux autorités de maintenir secrets les dossiers des suspects pour protéger leur réseau d'informateurs, considérés comme des "collaborateurs" par les Palestiniens.

sst/agr/sb

PLUS:afp