NOUVELLES

24 Heures du Mans - Les forces en présence: trois grandes catégories

14/06/2012 01:21 EDT | Actualisé 14/08/2012 05:12 EDT

Les 56 voitures invitées à la 80e édition des 24 Heures du Mans automobiles (départ samedi à 15h00 locales, 13h00 GMT) sont réparties en trois grandes catégories définies par le règlement technique de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO):

. LMP1 (13 voitures): C'est la catégorie-reine, avec les candidates à la victoire au classement général. Cette année, deux Audi R18 ultra, à moteur diesel, ont été rejointes par deux R18 e-tron quattro, hybrides, alors que Toyota, qui revient au Mans après 12 ans d'absence, depuis 1999, aligne deux TS030 Hybrid. Du côté des voitures à moteur essence, les animatrices seront les Lola à moteur Toyota de l'écurie suisse Rebellion et les Honda HPD britanniques, sans oublier la Dome japonaise du Pescarolo Team, qui engage aussi un châssis Aston Martin rebaptisé Pescarolo 03 et une Dome japonaise. Enfin, le Oak Racing dispose lui aussi d'une Pescarolo à moteur Judd.

. LMP2 (20): C'est la catégorie la plus ouverte, celle des protos plus légers et un peu moins puissants, avec deux fois plus d'engagés que l'an dernier et une grande variété de marques de châssis (7) et de moteurs (4), mais une seule marque de pneus, Dunlop. Il y a huit châssis Oreca 03, dont sept équipés d'un moteur Nissan et un d'un Judd. Aucun favori dans cette catégorie mais beaucoup de bons pilotes de tous âges, associés pour la plupart à des gentlemen-drivers de haut niveau.

. GTE, dont GTE-Pro (9) et GTE-Am (13): La catégorie GT Endurance a fait l'objet d'une refonte complète, avec d'un côté les modèles récents pilotés par des pilotes professionnels ou très expérimentés, et de l'autre des modèles plus anciens pilotés par des pilotes un peu moins cotés. Dans les deux catégories, le cocktail est similaire, avec quatre marques prestigieuses: Porsche et Ferrari, en majorité, plus quelques Chevrolet Corvette et autres Aston Martin pour épicer les débats. Pour les podiums, impossible de faire un pronostic.

. Nouvelles technologies (1): c'est la voiture qui occupe le 56e stand, une Delta Wing américaine à moteur Nissan, plus légère et plus économe en carburant, en forme de fusée noire posée sur des roues plus étroites que la moyenne des prototypes, portant le numéro 0. Elle est officiellement hors-classement mais ses chronos, très significatifs, apparaissent sur les feuilles de temps, en milieu de tableau. Le pari est déjà réussi, vu l'engouement qu'elle suscite, et ce 56e stand est déjà réservé pour 2013. Il sera occupé par une Green GT fonctionnant à l'hydrogène.

dlo/eb

PLUS:afp