NOUVELLES

Washington appelle le Bangladesh à cesser de refouler les réfugiés birmans

13/06/2012 02:32 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Washington a appelé mercredi le Bangladesh à cesser de refouler les personnes cherchant à fuir les violences religieuses en Birmanie, conformément à ses obligations internationales en la matière.

"Nous sommes préoccupés par le fait que les autorités du Bangladesh semblent avoir intercepté et refoulé des personnes fuyant les violences ethniques et religieuses en Birmanie", a déclaré à Washington la porte-parole du département d'Etat américain, Victoria Nuland.

"Nous exhortons le gouvernement du Bangladesh à respecter ses obligations internationales" en matière d'accueil des réfugiés, a-t-elle ajouté, invitant Dacca à renouer avec sa "politique de non refoulement".

Les garde-frontières du Bangladesh ont repoussé trois nouveaux bateaux transportant environ 100 musulmans Rohingyas cherchant à fuir les violences en Birmanie, ont annoncé mardi les autorités de ce pays, alors que les Nations unies ont appelé Dacca à laisser sa frontière ouverte.

La force bangladaise des garde-frontières (BGB) a précisé avoir renvoyé depuis lundi 11 embarcations avec plus de 400 Rohingyas à leur bord.

La Birmanie est touchée depuis plusieurs jours par des violences meurtrières entre communautés musulmane et bouddhiste. Les affrontements ont fait environ 25 morts et 41 blessés depuis vendredi, selon un responsable birman.

Ces violences font suite au lynchage de dix musulmans, le 3 juin, par une foule de bouddhistes en colère dans le sud de l'Etat Rakhine -- autrefois appelé Arakan -- qui voulait venger le viol d'une femme.

sct/eg/bar

PLUS:afp