NOUVELLES

Wall Street finit en baisse, commence à se préparer pour le scrutin grec

13/06/2012 04:41 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi, dans un marché sans grande inspiration dans l'attente du scrutin crucial en Grèce dimanche: le Dow Jones a cédé 0,62% et le Nasdaq 0,86%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a perdu 77,42 points à 12.496,38 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 24,46 points à 2.818,61 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,70% (9,30 points) à 1.314,88 points.

La Bourse de New York n'a pas cessé d'évoluer autour du point d'équilibre, incertaine. "Il n'y pas grand chose qui fait bouger le marché", a commenté Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors, remarquant que les indicateurs économiques publiés aux Etats-Unis "étaient dans l'expectative".

"La faiblesse des marchés est générale et on a eu des indicateurs plutôt faibles", a ajouté Mace Blicksilver, de Marblehead Assets Management.

Les investisseurs attendent en particulier les élections législatives en Grèce dimanche "et donc il n'y a pas trop d'échanges avant ce vote crucial qui va déterminer si (Athènes) reste ou non dans la zone euro", a remarqué M. Johnson.

Surtout que la crise en Grèce semble être en train de gagner son voisin chypriote. Après l'Irlande, le Portugal, l'Espagne, la Grèce et l'Italie, la pression des marchés s'est en effet accentuée sur le troisième plus petit Etat européen. L'agence d'évaluation financière Moody's a abaissé mardi les notes de deux banques chypriotes, invoquant "le risque accru de sortie de la Grèce de la zone euro". La note d'une troisième banque a été mise sous surveillance en vue d'un éventuel abaissement.

"La crise continue", a souligné Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com. "Tout est à propos de l'Europe".

Les autorités de la République de Chypre, explorant les pistes de renflouement, pourraient opter pour une aide bilatérale plutôt que celle de l'Union européenne afin d'aider les banques du pays en difficulté.

"Le sauvetage ne serait que d'une poignée de milliards de dollars", a noté M. Green, minimisant l'impact d'un sauvetage chypriote.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,599% contre 1,661% mardi, et celui à 30 ans à 2,711% contre 2,772%.

sab/sl/eg

PLUS:afp