NOUVELLES

"Tout se passe très très bien", dit le pilote du Solar Impulse à l'AFP

13/06/2012 09:12 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

"Tout se passe très très bien" a déclaré mercredi matin à l'AFP le pilote suisse de l'avion solaire Solar Impulse en route pour Ouarzazate dans le sud marocain, après son décollage de Rabat.

"Pour l'heure tout se passe très très bien. Pour éviter le trafic aérien, je vole au dessus de l'Atlantique à 3000 mètres d'altitude en direction de Casablanca" (100 km au sud de Rabat), a indiqué par téléphone satellitaire le pilote suisse André Borschberg de l'avion expérimental qui vole à une moyenne de 50 km/h sans une goutte de carburant.

"Après son décollage, l'avion a effectué un petit tour de piste dans les airs au dessus de Rabat. Je vais ensuite suivre la côte sud en direction de Marrakech", la célèbre cité ocre au pied du Haut Atlas, qui devrait être atteinte en fin d'après-midi, en volant à une altitude de 6.000", a-t-il ajouté.

Selon lui, "après être monté le plus haut possible au dessus de l'Atlas", le prototype "descendra aussi lentement qu'il pourra sur Ouarzazate. Alors il fera nuit et le vent soufflera assez fort".

"Tout cela est très excitant et je me rejouis à l'avance d'être à Ouarzazate, près du site de la nouvelle centrale solaire où je compte aussi me rendre dans les tout prochains jours", a conclu le pilote.

Le président de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen), Mustapha Bakkoury, a indiqué après le décollage à l'agence MAP que "cette étape est la plus symbolique, la plus passionnante et la plus difficile, l'avion devant survoler la chaîne montagneuse de l'Atlas avec des risques de vents. Donc, le vol sera plus lent".

Le vol est organisé conjointement par la société suisse de Solar Impulse et Masen.

L'équipe suisse de Solar Impulse doit participer vendredi et samedi à la présentation par les responsables de Masen d'une centrale solaire dotée d'une capacité de 160 MW et avec l'objectif de porter cette capacité d'ici 2015 à environ 500 MW, ce qui devrait en faire la plus importante du monde.

hm/jlh

PLUS:afp