NOUVELLES

PGA/EPGA - US Open: McIlroy pour garder son titre, Woods pour le quadruplé

13/06/2012 01:58 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

L'US Open, 2e levée du Grand Chelem, sera le théâtre d'un duel de choc à partir de jeudi à San Francisco entre Rory McIlroy, le tenant du titre, et l'Américain Tiger Woods, à la conquête d'un 4e titre qui le ferait définitivement entrer dans l'histoire du golf.

Vainqueur avec huit coups d'avance en 2011, à Bethesda, en terminant 16 coups sous le par, le Nord-Irlandais de 23 ans va tenter un exploit jamais réalisé à l'US Open depuis 1989 et l'Américain Curtis Strange: défendre victorieusement son titre...

Mais le N.2 mondial ne semble pas au mieux de sa forme actuellement, avec trois cuts ratés lors des tournois récents.

Et il n'est pas sûr que les conseils récemment glanés auprès de Jack Nicklaus, l'un des quatre quadruples vainqueurs de l'US Open, suffisent à lui permettre de dompter le parcours Olympic, un par 70 de 7.170 yards qualifié de "brutal" en avril par Mike Davis, le directeur exécutif de l'Association américaine de golf.

"L'US Open est probablement chaque année le tournoi le plus difficile", a déclaré Tiger Woods, qui a prouvé lors du tournoi Mémorial le 3 juin qu'il était redevenu le magicien d'antan en empochant son 73e titre, à 36 ans, grâce notamment à un incroyable chip à 15 mètres du trou depuis le rough sur le trou N.16.

Un nouveau titre qui le place au 2e rang de tous les temps, à hauteur de Nicklaus et à neuf longueurs du détenteur du record, l'Américain Sam Snead (82 titres).

Donald et Westwood en arbitres

------------------------------

Fort de 14 titres du Grand Chelem, le N.4 mondial a lui aussi soufflé le chaud et le froid cette année. Mais cette victoire sur le parcours de Muirfield Village le place clairement au rang des favoris, avec en ligne de mire deux records: celui des quatre titres à l'US Open, après ses succès en 2000, 2002 et 2008, et celui des 18 titres du Grand Chelem, propriété de Nicklaus là encore.

Pour jouer le rôle d'arbitres, les deux hommes devront compter avec l'Anglais Luke Donald, redevenu N.1 mondial avec sa victoire à Wentworth, en Angleterre, fin mai, ou encore avec son compatriote Lee Westwood, le N.3, vainqueur du Nordea Masters samedi, sur le parcours de Bro Hoff Slott, près de Stockholm, pour son premier succès depuis un an.

Une victoire de l'un de ces deux hommes offrirait son premier titre du Grand Chelem à l'Angleterre depuis 1996 et le succès de Nick Faldo au Masters.

En embuscade également, l'Américain Phil Mickelson, triple porteur de la veste verte au Masters d'Augusta et cinq fois dauphin à l'US Open.

Mais les outsiders seront nombreux à espérer sortir vainqueur dimanche à San Francisco, les sept derniers tournois du Grand Chelem s'étant offerts à des petits nouveaux, à l'image de l'Américain Bubba Watson, sacré à Augusta, aux Etats-Unis, en avril.

Enfin, les regards seront tournés vers le Chinois Andy Zhang, 14 ans, qui devrait devenir le plus jeune joueur à disputer l'US Open depuis la seconde guerre mondiale.

bb/ol/es

PLUS:afp