NOUVELLES

Nucléaire: l'Iran "optimiste" sur les négociations avec les 5+1 (Salehi)

13/06/2012 10:12 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, s'est déclaré mercredi "optimiste" au sujet des négociations avec les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien qui doivent avoir lieu la semaine prochaine à Moscou.

"La direction prise par les deux parties pour régler la question nucléaire est la bonne. Lors des deux dernières réunions (Istanbul et Bagdad), il y a eu des avancées et nous espérons qu'à Moscou les choses avanceront également dans la bonne direction", a déclaré M. Salehi, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

"La question est complexe et il faut avoir de la patience pour aller de l'avant. Dans ce processus, il peut y avoir des ralentissements et des accélérations, mais nous sommes optimistes sur le résultat final", a-t-il ajouté.

M. Lavrov a estimé de son côté que l'Iran souhaitait "trouver des solutions" à la crise autour de son programme nucléaire que les puissances occidentales soupçonnent, malgré les démentis de Téhéran, de dissimuler un volet militaire.

L'Iran et les "5+1" (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) doivent se retrouver les 18 et 19 juin à Moscou pour poursuivre leurs discussions visant à trouver une solution diplomatique à cette crise.

La dernière réunion en mai à Bagdad n'a permis aucun rapprochement entre les deux parties, qui ont néanmoins décidé de poursuivre les négociations.

L'"optimisme" affiché par M. Salehi contraste avec les critiques formulées ces derniers jours par plusieurs responsables iraniens contre les Occidentaux, accusés de saboter la préparation de la rencontre de Moscou en refusant des réunions techniques réclamées par Téhéran.

Ces tensions ont apparemment été apaisées par un entretien lundi entre la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, représentante des 5+1, et le négociateur iranien Saïd Jalili, qui a permis de dégager un accord sur le contenu des réunions de Moscou, selon les deux parties.

sgh/lma/fc

PLUS:afp