NOUVELLES

Nord du Mali: cinq blessés dans un accrochage entre groupes armés

13/06/2012 08:38 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Cinq personnes ont été gravement blessées lors d'un accrochage mercredi à Tombouctou, dans le nord du Mali, entre combattants du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg) et du groupe armé islamiste Ansar Dine, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Cinq blessés graves sont actuellement à l'hôpital de Tombouctou à l'issue de ces affrontements. Quatre ont été présentés comme des éléments du MNLA, et un autre comme un combattant d'Ansar Dine", a déclaré Oumar Ould Sidy Ibrahim, infirmier à l'hôpital de Tombouctou.

"Il y a quatre blessés graves du MNLA et un grave de Ansar Dine qui sont venus à l'hôpital. Les gens d'Ansar Dine ont renforcé le dispositif" près de l'établissement hospitalier, a déclaré de son côté un ancien policier malien qui habite Tombouctou.

"Ça s'est passé à la sortie est de Tombouctou, où se trouve un poste (de sécurité) tenu par Ansar Dine. Des gens du MNLA voulaient passer, mais Ansar Dine a refusé et il y a eu l'accrochage", a expliqué Oumar Sall, membre du Haut conseil islamique de Tombouctou, en affirmant qu'il y aurait aussi deux morts.

Deux journalistes locaux interrogés ont confirmé ces informations, l'un d'eux précisant avoir entendu dire que "deux combattants sont tombés et ne se sont pas relevés".

La semaine dernière un précédent accrochage avait opposé les combattants d'Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) à ceux du MNLA à la périphérie de la ville de Kidal (nord-est), ce qu'avaient démenti des responsables du mouvement rebelle.

La tension est actuellement vive dans le nord du Mali entre les combattants du MNLA et ceux d'Ansar Dine, en dépit de discussions en vue d'un rapporchement. Ansar Dine, avec le soutien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), occupe une position dominante sur le terrain.

Dans la foulée d'un putsch le 22 mars à Bamako, l'immense région désertique du Nord du Mali est tombée aux mains du MNLA et de plusieurs mouvements islamistes armés, dont Ansar Dine et Aqmi.

sd/stb/mrb/jlb

PLUS:afp