NOUVELLES

Manquements en série aux règles de sécurité dans l'incendie mortel de Doha

13/06/2012 08:58 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

La commission d'enquête sur l'incendie qui a fait 19 morts, dont 13 enfants, fin mai dans un centre commercial de Doha a souligné dans son rapport publié mercredi une série de manquements aux règles de sécurité.

La commission a indiqué que l'incendie était dû à un court-circuit dans un magasin d'articles de sport qui s'est vite propagé. Une première tentative pour l'éteindre menée par un employé du magasin et un agent de sécurité du centre commercial a échoué et le feu a pris dans une crèche attenante.

Les pompiers n'ont eu connaissance de la présence d'enfants en bas âge dans la crèche que 30 minutes après leur arrivée sur les lieux.

La commission a relevé que l'aménagement de la crèche, qui n'a d'ailleurs pas d'autorisation officielle, et le système de lutte contre l'incendie n'étaient pas conformes au normes en vigueur.

La réaction du personnel du centre commercial a été insuffisante, a poursuivi la commission déplorant l'absence d'un plan d'urgence au centre commercial et le fait que plusieurs administrations n'aient pas effectué les contrôles et les homologations des magasins et de la garderie.

Elle a recommandé onze mesures pour éviter la répétition d'un tel sinistre, comme l'établissement d'une liste des bâtiments n'étant pas conformes aux normes de sécurité.

Le drame a provoqué l'émoi de la population du Qatar, petit Etat gazier de moins de deux millions d'habitants, en grande majorité expatriés.

Treize enfants, dont des triplés néo-zélandais et trois frères et soeur espagnols, figurent parmi les victimes.

fb/mh/cco

PLUS:afp