NOUVELLES

Manifestation de soutien aux religieuses à Washington

13/06/2012 08:19 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Une trentaine de personnes, dont deux franciscains, ont manifesté mercredi devant le siège des évêques américains à Washington pour exprimer leur "solidarité" envers les religieuses, qui subissent actuellement les foudres du Vatican pour être jugées trop libérales.

La manifestation était organisée au premier jour de l'assemblée générale de printemps de la Conférence des évêques catholiques américains à Atlanta (Géorgie, sud), qui a voté le même jour une résolution et le lancement d'une campagne affirmant que la liberté religieuse était "menacée" aux Etats-Unis.

Une pétition lancée sur le site Change.org et signée par 58.000 personnes a été remise mercredi aux évêques pour que les prélats et le Vatican "retirent leur mainmise" sur les religieuses, a indiqué à l'AFP l'une des organisatrices de la manifestation, Margaret Johnson, de NunJustice.org.

Mi-avril, dans une "évaluation doctrinale" très sévère, la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) à Rome avait réclamé une réforme en profondeur aux religieuses de la LCWR, la plus grande organisation de ce genre aux Etats-Unis, avec 1.500 déléguées représentant environ 57.000 prêtres et autres religieuses.

A Washington, après avoir manifesté devant les bureaux des évêques, les protestataires ont prié aux abords d'une basilique catholique, tout en brandissant des pancartes où était écrit: "Evêques! Nous soutenons les soeurs".

Le moine franciscain Tony Logalbo a ainsi affirmé être présent "pour soutenir [ses] soeurs dans l'Eglise". La soeur Sharon Dillon, également franciscaine, a estimé que les accusations du Vatican "n'avaient rien à voir avec les vrais problèmes". "Il ne s'agit pas de droit à la vie, de droits des homosexuels, mais de quel côté de la barrière politique on se situe".

Quant à la quinzaine de jours de prières, du 21 juin au 4 juillet, appelée par les évêques "pour la liberté religieuse" qu'ils considèrent menacée aux USA et dans le monde, "c'est une insulte à ceux qui donnent leur vie pour leur croyance en Irak, en Egypte ou en Chine", a indiqué James Salt, directeur de l'association Catholics United.

Cette manifestation est l'une des centaines organisées dans tout le pays depuis la tentative de mise au pas par le Vatican des religieuses américaines, très populaires et très actives dans les écoles, hôpitaux, foyers pour SDF, etc.

ff/lor

PLUS:afp