Allemagne: Magnotta en détention pré-extradition avant son renvoi au Canada

Publication: Mis à jour:
LUKA ROCCO MAGNOTTA
Handout

MONTRÉAL - Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a confirmé mercredi que les membres retrouvés dans des écoles de Vancouver sont ceux de l'étudiant chinois Jun Lin, la victime présumée de Luka Rocco Magnotta.

«Toutes les parties du corps qui ont été retrouvées — le tronc à Montréal, le pied et la main à Ottawa, le pied et la main à Vancouver — proviennent du même corps, celui de M. Lin», a déclaré le porte-parole du SPVM Ian Lafrenière.

«Nous avons eu la confirmation officielle avec le retour des tests d'ADN, que nous pouvons également valider grâce à la présence des parents de M. Lin à Montréal.»

La tête de la victime n'a toujours pas été retrouvée, et le SPVM en fait une priorité.

«Une partie importante de l'enquête demeure toujours. On essaie de retrouver la tête pour aider la famille à faire son deuil», a expliqué M. Lafrenière, avant d'ajouter que les autorités travaillaient également à retracer la ligne de vie de Magnotta.

«Nous voulons identifier les endroits où il a séjourné. C'est assez simple, d'habitude, mais cette fois-ci, on a affaire à un suspect qui a voyagé avec des identités différentes.»

Et puisque Magnotta entretenait 70 pages Facebook et une vingtaine de sites Web, la tâche est fort complexe.

«Il y a beaucoup d'informations, beaucoup de recherches à faire», a admis M. Lafrenière.

Les autorités allemandes ont par ailleurs confirmé, mercredi, qu'un tribunal de Berlin avait ordonné que Magnotta soit emprisonné en attendant son renvoi au Canada.

Le jeune homme de 29 ans, originaire de Scarborough, en Ontario, fait face à des accusations d'avoir assassiné et démembré M. Lin à Montréal. Le crime aurait été commis dans le petit appartement que le suspect occupait dans le quartier Côte-des-Neiges.

Le porte-parole du tribunal berlinois, Tobias Kaehne, a confirmé que la cour avait décidé que les preuves contre Magnotta étaient assez concluantes pour qu'il soit mis en prison avant son extradition.

La poursuite s'apprête maintenant à demander aux ministres de la Justice et des Affaires étrangères de l'Allemagne de signer l'ordre d'expulsion du suspect.

Luka Rocco Magnotta a été capturé la semaine dernière dans un café Internet de Berlin, grâce à un employé de l'établissement qui l'avait reconnu. Sa photographie avait été affichée sur le site Web d'Interpol car il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Arrestation de Luka Rocco Magnotta
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction