NOUVELLES

Le fédéral en faveur d'un hommage aux athlètes tués à Munich en 1972

13/06/2012 08:12 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement fédéral s'est prononcé de façon unanime en faveur d'un mouvement qui veut honorer les 11 Israéliens tués lors des Jeux olympiques de 1972.

Le Comité international olympique a refusé d'inclure un hommage spécifique durant la cérémonie d'ouverture des Jeux de Londres, 40 ans après que des athlètes d'Israël aient été tués par des tireurs de la Palestine aux Jeux de Munich.

Une motion en Chambre des communes du député libéral Irwin Cotler, visant à supporter l'initiative d'un hommage, a été adoptée à l'unanimité, mercredi.

Le refus du CIO d'honorer les athlètes avec un moment de silence a soulevé la colère des officiels israéliens, en plus de donner naissance à une campagne internationale pour amener les dirigeants olympiques à renverser leur décision.

Le ministre d'État aux sports, Bal Gosal, et le ministre des Affaires étrangères, John Baird, ont demandé au président du CIO, Jacques Rogge, de reconsidérer sa position dans une lettre envoyée la semaine dernière.

Lors de la deuxième semaine des Jeux de Munich, huit membres du groupe militant Septembre noir sont entrés au village olympique et ont pris en otage les membres de l'équipe israélienne. Quand la crise a connu son dénouement, 11 athlètes avaient été tués.

PLUS:pc