NOUVELLES

Le cerveau des attentats du 11-09 veut porter une tenue militaire à son procès

13/06/2012 07:25 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

SAN JUAN, Porto Rico - Le cerveau autoproclamé des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis veut porter une tenue de style militaire lors de son procès à Guantanamo, a annoncé l'un de ses avocats mercredi.

Khalid Sheikh Mohammed a demandé de pouvoir porter une veste militaire et un turban de camouflage avec des vêtements traditionnels pakistanais lors de son procès avec ses quatre coaccusés sur la base américaine de Guantanamo, à Cuba.

Les cinq hommes sont notamment accusés de meurtres et de terrorisme.

Mohammed voulait porter cette tenue lors de sa mise en accusation formelle le 5 mai, mais les responsables de la prison ont refusé. Ils ont aussi rejeté certains articles vestimentaires réclamés par les autres accusés, les jugeant inappropriés dans un tribunal militaire.

Les avocats du cerveau du 11 septembre 2001 demandent au juge de renverser la décision. Dans des documents déposés en cour, ils affirment que Mohammed veut porter les mêmes vêtements que portent habituellement les membres d'une milice.

Les avocats estiment que l'interdiction de porter ces vêtements viole son droit à un procès équitable et établit un précédent historique.

«Il est poursuivi pour avoir violé le droit de la guerre dans un contexte d'hostilités», a expliqué le capitaine Jason D. Wright, membre de l'équipe de défense de Khalid Sheikh Mohammed nommée par le Pentagone.

«Dans les tribunaux de Tokyo et de Nuremberg, les accusés de crimes de guerre avaient apparemment le droit de porter des tenues de style militaire. Les États-Unis n'avaient probablement pas d'objection envers la tenue particulière de M. Mohammed quand il faisait partie des moudjahidines appuyés par Washington qui combattaient les Soviétiques en Afghanistan», a fait valoir le capitaine Wright.

La défense estime aussi que lui nier le droit de porter la tenue de son choix lors du procès est une stratégie pour l'affaiblir psychologiquement, après les actes de torture qu'il a subis lors de sa détention secrète par la CIA avant d'être emmené à Guantanamo.

«Cela semble être une autre tentative du gouvernement américain de poursuivre l'un des buts du programme de torture de la CIA, soit de déstructurer psychologiquement les soi-disant prisonniers ennemis en leur enlevant leur personnalité individuelle et sociale», a expliqué le capitaine Wright lors d'une entrevue avec l'Associated Press.

Les avocats de la défense font aussi valoir que la tenue de camouflage ne devrait pas être considérée comme inappropriée devant un tribunal militaire puisque les gardes de sécurité de la cour et les responsables de la base de Guantanamo portent eux-mêmes une tenue militaire.

Khalid Sheikh Mohammed et ses coaccusés sont passibles de la peine de mort s'ils sont reconnus coupables des accusations portées contre eux. Ils sont notamment accusés du meurtre de près de 3000 personnes le 11 septembre 2001.

Mohammed a déjà affirmé qu'il était le «cerveau» des attentats et a indiqué qu'il avait l'intention de plaider coupable, mais ses coaccusés et lui n'ont pas encore enregistré leur plaidoyer.

Le juge devrait trancher la question des tenues des accusés lors de la prochaine audience, prévue au mois d'août.

PLUS:pc