Huffpost Canada Quebec qc

LNH: Lapointe, Lefebvre et Brisebois se joignent au Canadien de Montréal

Publication: Mis à jour:
SYLVAIN LEFEBVRE
Sylvain Lefebvre (Doug Pensinger/Getty Images) | Getty Images

BROSSARD, Qc - Marc Bergevin avait promis, le jour de son embauche, qu'il bonifierait le contenu francophone chez le Canadien. Une semaine après l'arrivée de Michel Therrien, il a continué dans la même veine, mercredi, quand il a annoncé l'embauche de trois anciens joueurs québécois de la LNH au sein du personnel de direction du club montréalais.

C'est ainsi que Sylvain Lefebvre occupera le poste d'entraîneur-chef du club-école des Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine, tandis que Martin Lapointe et Patrice Brisebois oeuvreront dans le secteur du développement des joueurs.

Lapointe, qui a remporté la coupe Stanley à deux reprises avec les Red Wings de Detroit, s'est vu confier le poste de directeur du développement des joueurs. Brisebois, un ancien défenseur du Tricolore, agira comme entraîneur.

«La crédibilité des hommes embauchés était tout aussi importante (que la langue parlée), a affirmé Bergevin, mercredi, au Complexe sportif Bell de Brossard, pendant que se déroulait la première journée du camp de perfectionnement du Canadien. Ils ont tous un cheminement qui fait en sorte que je suis prêt à répondre sans crainte à chacune des interrogations qu'on pourrait avoir à leur sujet.

«Je voulais de bonnes personnes avec des antécédents crédibles pour les fonctions qu'ils auraient à occuper, et j'ai atteint mon but», a ajouté le d.g., qui a fait savoir que le processus d'embauche était pas mal complet de son côté. Les regards se tourneront maintenant du côté de Therrien, qui aura à choisir ses adjoints.

Embauché récemment par le Tricolore, Scott Mellanby s'occupera plus précisément du développement des joueurs professionnels de l'organisation, c'est-à-dire ceux qui évoluent pour le grand club et les Bulldogs de Hamilton.

«Mon rôle sera d'encadrer les jeunes espoirs, notamment ceux du junior, pour faciliter leur entrée dans les rangs professionnels, et faire la liaison entre eux et le Canadien», a dit Lapointe de ses fonctions.

Originaire de Ville Saint-Pierre, où un aréna porte son nom, Lapointe est devenu recruteur professionnel chez les Blackhawks de Chicago en décembre 2009. Il a disputé 991 matchs en 14 saisons dans la LNH, après avoir un choix de premier tour des Red Wings de Detroit en 1991.

«Je me souviens qu'à mon premier camp d'entraînement, personne ne me parlait, pas même les entraîneurs. Moi et Patrice, on va encadrer les jeunes, les aider, partager nos expériences et faire en sorte qu'ils aient un cheminement plus facile», a décrit Lapointe, qui a joué pour les Blackhawks, les Red Wings, les Bruins de Boston et les Sénateurs d'Ottawa.

Bergevin a confié à Lapointe des responsabilités qui incombaient jusqu'ici à Trevor Timmins. Celui-ci a été confirmé dans ses fonctions de responsable du dépistage après l'entrée en fonction de Bergevin. Le dossier du recrutement recevra maintenant plus d'attention dans l'organisation du Canadien.

«Trevor n'avait pas assez d'heures dans la journée pour faire tout ce qu'il avait à faire, a noté Lapointe. On a donc décidé de partager les tâches. On veut que les jeunes sentent qu'ils font partie d'une famille.»

Brisebois, un vétéran de 18 saisons dans la LNH qui a remporté une coupe Stanley en 16 campagnes avec le Canadien, a indiqué qu'il s'inspirera largement de Claude Ruel dans ses nouvelles tâches. L'ancien fidèle employé du CH a été son mentor à son arrivée dans les rangs professionels.

«Oui, j'avais un talent, mais Claude Ruel est celui qui m'a transformé et m'a donné confiance. Maintenant, ça va être à mon tour de faire ce travail-là», a souligné Brisebois, qui fera profiter les jeunes de ses expériences à titre de joueur adulé... et mal-aimé à Montréal.

«C'était important pour moi d'avoir quelqu'un qui peut faire part de son expérience s'il y a des situations qui arrivent, qui peut expliquer qu'il a lui-même connu des bons et des moins bons moments, et qu'il a pu composer avec ça», a dit Bergevin à ce sujet.

Lefebvre, un ancien arrière du Canadien, des Nordiques de Québec et de l'Avalanche du Colorado, remplacera Clément Jodoin à Hamilton. Jodoin rencontrera sous peu Therrien, qui pourrait en faire un adjoint.

Lefebvre a travaillé comme adjoint à l'entraîneur-chef de l'Avalanche Joe Sacco ces trois dernières années, après avoir été adjoint dans la LAH avec les Monsters de Lake Erie. Il a indiqué mercredi qu'il n'aurait pas quitté Denver si Bergevin lui avait seulement offert un poste d'adjoint. Il visait un poste d'entraîneur-chef.

«Il y a un cheminement à tout, a lancé Lefebvre en laissant entendre qu'il espérait un jour accéder à la LNH dans ces mêmes tâches. Beaucoup de gens dans le hockey rêvent d'opportunités comme celles-là, et je vois la chose du même oeil. Outre l'occasion de travailler pour le Canadien, au sein d'un tout nouveau régime, il y a chez moi le désir de devenir entraîneur-chef.

«Mais il y a aussi un cheminement à faire, a ajouté le hockey originaire de Richmond, au Québec, qui a disputé 14 saisons dans la LNH et s'est par ailleurs aligné avec les Maple Leafs de Toronto et les Rangers de New York. Je vais diriger mon premier match dans la Ligue américaine à l'automne, et on verra après.»

«(Lefebvre) a fait ses classes et il a une bonne personnalité. Il commande le respect. C'était une qualité importante à avoir, surtout avec les jeunes qui joueront à Hamilton cette saison», a noté Bergevin, qui a indiqué qu'il était important pour lui d'y aller avec un nouvel entraîneur, même s'il restait encore un an à faire au contrat de Jodoin.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Michel Therrien est le nouvel entraîneur-chef du Canadien
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction