NOUVELLES

EURO-2012 - L'UEFA condamne les "incidents isolés" de Varsovie

13/06/2012 09:01 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

L'UEFA a condamné mercredi "les incidents isolés" de mardi soir en marge de Pologne-Russie (1-1), match du groupe A de l'Euro-2012, et qui ont fait une vingtaine de blessés légers et se sont soldés par l'interpellation de 184 hooligans.

L'UEFA évoque dans son communiqué "quelques groupes de fauteurs de troubles connus qui ont jeté des projectiles et attaqué des supporters quelle que soit l'équipe que ces derniers encourageaient".

La ministre polonaise des Sports Joanna Mucha a elle aussi déploré mercredi les incidents en marge du match Pologne-Russie.

"Je suis choquée et j'ai honte. Ce sont d'ordinaires hooligans qui n'ont rien à voir avec les vrais supporteurs", a déclaré la ministre devant la presse.

La police a interpellé au total 157 Polonais et 24 Russes, mais également un Espagnol, un Hongrois et un Algérien, selon son communiqué.

Parmi les supporteurs blessés figurent sept Polonais, deux Russes et un Allemand. Dix policiers ont également étaient blessés lors des échauffourées avec les hooligans.

Par ailleurs, l'UEFA explique dans son communiqué que sa "philosophie" est de "créer un environnement accueillant" pour les matches "avec une gestion policière discrète".

Selon une source proche du dossier, il faut y lire ici la surprise de l'UEFA à la vue de l'impressionnant déploiement de forces de l'ordre polonaises, avec matraques et boucliers, qui a eu lieu au coup de sifflet final de Pologne-Russie (1-1) dans le stade national de Varsovie, au pied des tribunes des fans russes, alors qu'il n'y avait eu aucun incident entre supporters dans l'enceinte sportive.

Dans son texte, l'UEFA précise que sa vision de la sécurité dans les stades, est de faire que la grande majorité des vrais amateurs de foot profitent du spectacle et que "le petit pourcentage de fauteurs de trouble soit isolé".

pgr/grd

PLUS:afp