NOUVELLES

Egypte: les islamistes majoritaires dans la commission constituante (médias)

13/06/2012 06:31 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Les islamistes, qui dominent le Parlement et le Sénat égyptiens, sont majoritaires dans la commission chargée de rédiger la nouvelle Constitution, élue mardi, ont rapporté mercredi les médias égyptiens.

Selon plusieurs médias, les salafistes et les Frères musulmans disposent d'au moins 60% de membres dans cette instance.

Par ailleurs, deux candidats éliminés au premier tour de la présidentielle les 23 et 24 mai, Amr Moussa et Selim Al-Awwa, ont été élus dans cette commission, selon une liste nominative diffusée mercredi.

Amr Moussa, ancien ministre des Affaires étrangères sous Hosni Moubarak puis chef de la Ligue arabe, et Selim Al-Awwa, un penseur islamiste, figurent sur cette liste de 100 membres qui compte en outre l'opposant Ayman Nour.

Chef du parti Al-Ghad, formation d'opposition laïque et libérale, Ayman Nour avait obtenu en 2005 7,6% des voix à la première élection présidentielle pluraliste du pays, arrivant en seconde position après Hosni Moubarak, élu avec 88% des suffrages.

L'absence d'une loi fondamentale --la Constitution en vigueur sous M. Moubarak ayant été suspendue-- fait que les pouvoirs du prochain président, qui sera élu pour quatre ans, restent imprécis.

Cinquante-sept députés, appartenant à des partis libéraux et de gauche mais aussi des indépendants, s'étaint retirés de la réunion mardi pour protester contre les projets des islamistes de dominer cette commission.

Cette commission, pour laquelle 1.300 candidats étaient en lice, a été élue à quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, qui opposera les 16 et 17 juin le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, au candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi.

hf/hj/vl

PLUS:afp