NOUVELLES

24 Heures du Mans - Qualifications: Audi plus vite que sa "pole" de 2011

13/06/2012 06:37 EDT | Actualisé 13/08/2012 05:12 EDT

Audi, en signant sans trop forcer les trois meilleurs temps de la 1re séance d'essais qualificatifs des 24 Heures du Mans, mercredi soir, a amplement confirmé son statut de favori sans attendre la fin des qualifications, jeudi.

Le trio victorieux l'an dernier, Tréluyer-Fässler-Lotterer, arborant le N.1 et très assidu pendant les essais libres de l'après-midi, a signé, peu avant minuit, un chrono de 3:25.453. C'est l'oeuvre de l'Allemand Andre Lotterer, qui abaisse déjà de trois dixièmes la pole position du même équipage en 2011, signée par le Français Benoît Tréluyer.

"C'était une belle journée, ça avait bien commencé pendant les essais libres et c'est un peu plus difficile la nuit, à cause des pneus. J'ai eu de la chance d'avoir un tour clair à la dernière minute de la séance", a résumé Lotterer, dans un français parfait, sur les ondes de Radio Le Mans.

Les vétérans de l'autre Audi e-tron quattro, la N.2 confiée au trio Kristensen-Capello-McNish, 13 victoires à eux trois, ont fait juste un peu moins bien et devancé un autre trio à forte composante française, Romain Dumas et Loïc Duval, associés à l'Espagnol Marc Gené dans l'Audi ultra N.3, plus classique.

La meilleure des deux Toyota TS030 hybrides, la N.7 d'Alexander Wurz, double vainqueur de l'épreuve, s'est hissée dans le Top 4 grâce à un très bon tour de Nicolas Lapierre, l'ex-pilote Oreca, en début de séance, devant la dernière Audi des jeunes Oliver Jarvis, Marco Bonanomi et Mike Rockenfeller, victime d'une sortie de route effrayante l'an dernier, en pleine nuit.

L'autre Toyota hybride, la N.8 de Sarrazin-Davidson-Buemi, n'avait fait que cinq tours pendant les essais libres, en raison d'une casse moteur et d'un début d'incendie dans les Hunaudières. Equipée d'un moteur neuf, elle a commencé à rattraper le temps perdu et pris logiquement la 6e place provisoire sur la grille de départ, devant tous les autres "protos" non-hybrides.

En tout début de séance, la très originale Delta Wing à moteur Nissan, voiture expérimentale ultra-légère équipée d'un petit moteur et de pneus étroits, avait encore amélioré son 28e chrono des essais libres, en 3 minutes et 42 secondes, pour l'honneur car elle est hors-classement.

Puis la fusée américaine s'est arrêtée en raison d'un déclenchement intempestif de son extincteur, sous les yeux de Rowan Atkinson, observateur attentif des débats sur l'écran du stand d'un concurrent britannique. "Mr Bean" participera ce week-end à l'Aston Martin Festival, sur le grand circuit de la Sarthe.

dlo/gv

PLUS:afp