NOUVELLES

Un important trafiquant d'héroïne afghan condamné à la prison à vie à Washington

12/06/2012 07:50 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Un Afghan considéré comme l'un des plus grands trafiquants d'héroïne au monde, qui utilisait ses profits pour soutenir l'insurrection des talibans, a été condamné à la prison à perpétuité mardi aux États-Unis.

Haji Bagcho synthétisait de l'héroïne dans des laboratoires secrets le long de la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan et envoyait la drogue dans au moins 20 pays. Il a été transféré aux États-Unis en 2009 pour répondre à des accusations, après une enquête des autorités américaines et afghanes qui a duré plusieurs années.

Selon les procureurs, son vaste réseau de trafic de drogue dans l'est de l'Afghanistan a produit des centaines de milliers de kilos d'héroïne, dont une partie était destinée au marché américain. Il versait ses profits à des responsables talibans en échange de leur protection contre la police.

L'enquête menée par les autorités a montré qu'en 2006 seulement, l'organisation de Bagcho a été responsable du trafic de plus de 123 000 kilos d'héroïne, dont la valeur a été estimé à plus de 261 millions $ US.

Bagcho a maintenu son innocence mardi lors de l'audience sur la détermination de sa peine en cour fédérale à Washington. Son avocat a demandé la clémence parce que son client est âgé de plus de 70 ans et qu'il a une santé fragile. Il a fait valoir que la peine infligée à Bagcho ne dissuaderait pas les trafiquants de drogue internationaux.

Un procureur du département de la Justice, Matthew Stiglitz, a affirmé que Bagcho formait à lui seul une classe à part parmi les trafiquants de drogue. Il a demandé à la juge Ellen Huvelle de prendre en considération «ce qu'il a fait avec l'argent généré par sa vaste entreprise de drogue».

Haji Bagcho a fourni un soutien direct aux commandants talibans qui protégeaient ses opérations, en leur versant de l'argent afin qu'ils achètent des mitrailleuses, des lance-grenades et d'autre matériel de combat.

Après un premier procès qui s'est terminé par une impasse du jury l'an dernier, Bagcho a été reconnu coupable en mars de complot, de distribution d'héroïne destinée aux États-Unis et de narco-terrorisme.

Selon le département de la Justice, c'est la deuxième fois seulement qu'un procès pour narco-terrorisme est organisé aux États-Unis. Le narco-terrorisme réfère à l'utilisation des profits de la vente de drogue pour financer des actes de terrorisme.

PLUS:pc