NOUVELLES

Un documentaire raconte la façon dont la mort de Houston a changé les Grammy

12/06/2012 10:18 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Lorsque les producteurs du gala des prix Grammy ont appris la mort de Whitney Houston, moins de 24 heures avant la cérémonie, ils ont supprimé des parties de leur scénario, ajouté des numéros musicaux et se sont demandés comment ils pourraient honorer la chanteuse, décédée subitement à l'âge de 48 ans.

L'animateur LL Cool J a dit avoir vécu «le moment le plus difficile de sa carrière» lorsqu'il a dû s'adresser au public des Grammy après la mort de la chanteuse. Il a choisi de commencer par une prière, et les producteurs ont accepté, même si dans leurs souvenirs, aucun autre événement télévisé n'avait jamais commencé ainsi.

Ces changements de dernière minute apportés au gala sont expliqués dans un nouveau documentaire intitulé «A Death in the Family: The Show Must Go On», qui a été présenté lundi à l'Académie de la télévision, des arts et de la science.

La projection du documentaire de 25 minutes visait sans subtilité à récolter des votes pour la prochaine cérémonie des prix Emmy. Ken Ehrlich, producteur exécutif des Grammy depuis 32 ans, a d'ailleurs indiqué au public qu'il souhaitait que l'on pense à la cérémonie au moment du vote, ajoutant que les Grammy ont déjà été en nomination mais n'ont pas gagné.

Le documentaire est disponible sur le site Grammy.com et au Musée des Grammy de Los Angeles.

Les votes pour le gala des prix Emmy doivent être déposés d'ici la fin du mois.

La 54e cérémonie des prix Grammy a été présentée en février dernier et a attiré 40 millions de téléspectateurs, les deuxièmes plus grandes cotes d'écoute de son histoire. Le gala avait attiré plus de 43 millions de téléspectateurs en 1984, lorsque Michael Jackson a remporté huit trophées pour «Thriller».

PLUS:pc