NOUVELLES

Un collectif appelle à la libération d'une trentaine d'intellectuels omanais

12/06/2012 06:53 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Un collectif d'activistes libéraux du Golfe a appelé mardi le sultanat d'Oman à libérer immédiatement une trentaine d'intellectuels récemment arrêtés pour avoir appelé à des réformes.

Dans un communiqué parvenu à l'AFP, le Forum du Golfe pour les sociétés civiles a précisé que les autorités omanaises avaient arrêté lundi 22 activistes qui demandaient la libération de dix autres, appréhendés la semaine dernière.

"Nous appelons le gouvernement omanais à libérer immédiatement et inconditionnellement les détenus", a affirmé le communiqué.

Les dix activistes s'étaient rassemblés le 1er juin devant le quartier général de la police pour manifester leur soutien à des travailleurs de l'industrie pétrolière en grève pour demander l'amélioration de leurs conditions de travail, a précisé à l'AFP Anwar Rashid, secrétaire général du Forum.

Parmi les personnes arrêtées figurent des écrivains, des poètes, des blogueurs, des avocats et des journalistes. Cinq femmes font partie du groupe.

Le sultanat d'Oman avait, dans la foulée du Printemps arabe, été secoué au cours de l'hiver 2011 par des manifestations réclamant notamment la création d'emplois.

Le sultan Qabous, à la tête du pays depuis près de 41 ans, a depuis procédé à des remaniements ministériels et élargi les pouvoirs de l'assemblée consultative.

oh/at/feb

PLUS:afp