NOUVELLES

Tunisie/violences: 90 arrestations à Tunis, tension à Jendouba (nord-ouest)

12/06/2012 08:45 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Les forces de l'ordre ont procédé à quelque 9O arrestations "dans les milieux salafistes et criminels" après les violences dans la nuit de lundi à mardi à Tunis, a annoncé le ministère de l'Intérieur, tandis que d'autres incidents ont été rapportés dans le nord-ouest.

"Nous avons arrêté 90 personnes dans les milieux salafistes et criminels" a déclaré à l'AFP Lotfi Hidouri, responsable du bureau de presse du ministère de l'Intérieur.

La majorité des personnes interpellées sont des délinquants ayant des antécédents judiciaires, a précisé le porte-parole du ministère Khaled Tarrouche sur la radio Shems FM.

Par ailleurs, les locaux régionaux de la puissante centrale syndicale UGTT et de trois partis de l'opposition politique ont été attaqués ou incendiés à Jendouba, dans le nord-ouest de la Tunisie, a rapporté l'agence TAP.

Les assaillants ont également mis le feu mardi matin à un camion transportant des boissons alcoolisées et barré la route devant la direction régionale de la protection civile de Jendouba, selon l'agence.

Plusieurs personnes ont été arrêtées et auraient affirmé "avoir été payées par des salafistes pour commettre ces actes de destruction", selon des sources sécuritaires citées par la TAP.

Des renforts policiers et des unités de l'armée ont été déployés à Jendouba.

cf-ms/jlb

PLUS:afp