NOUVELLES

Tunisie: des salafistes appellent à manifester vendredi après la prière

12/06/2012 08:05 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Le mouvement salafiste radical Ansar Al Charia appelle "tous les Tunisiens" à manifester vendredi après la prière contre les "atteintes à l'islam", a déclaré à l'AFP un membre de cette mouvance, qui a démenti toute implication de ses membres dans les violences nocturnes à Tunis.

"Ansar Al Charia appelle tous les Tunisiens à manifester dans tout le pays après la prière du vendredi pour protester contre les atteintes à la religion", a déclaré Sami Essid, un proche du leader radical Abou Iyadh, issu de la tendance salafiste jihadiste.

"Nous n'avons rien à voir avec ce qui s'est passé hier à Tunis", a souligné M. Essid. Des violences simultanées impliquant des salafistes ont éclaté dans la nuit en plusieurs endroits de la capitale tunisienne.

Ces troubles seraient liés une exposition artistique, le "Printemps des Arts" dans le quartier de La Marsa, qui a suscité la fureur d'islamistes en raison d'oeuvres jugées blasphématoires.

Par ailleurs, dans une vidéo circulant sur Facebook, une autre figure de la mouvance radicale, l'imam Abou Ayoub, a lui appelé au "soulèvement". "Peuple musulman il faut que tu te soulèves vendredi après la prière, en réponse à ceux qui se moquent de l'islam", déclare-t-il, en accusant le président tunisien Moncef Marzouki d'avoir abandonné l'islam.

"Depuis la chute de Ben Ali les mécréants n'ont cessé de se moquer de notre religion, et cela augmente chaque jour", poursuit-il.

"Nous n'avons rien à voir avec Abou Ayoub, il peut dire ce qu'il veut, il parle en son nom", s'est cependant démarqué Sami Essid.

Abou Ayoub est l'imam qui avait appelé, sur une vidéo, à attaquer la chaîne de télévision Nessma en octobre 2011, après la diffusion du film franco-iranien Persepolis.

Parmi les oeuvres jugées blasphématoires exposées au "Printemps des Arts" figurent une femme quasi nue avec en arrière plan des hommes barbus.

Plusieurs toiles ont été lacérées ou détruites dans la nuit de dimanche à lundi.

cf/jpc

PLUS:afp