NOUVELLES

Togo: la police utilise des gaz lacrymogènes pour disperser 20 000 manifestants

12/06/2012 07:21 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

LOMÉ, Togo - La police a eu recours à des gaz lacrymogènes mardi pour disperser environ 20 000 manifestants réunis dans la capitale du Togo, en Afrique de l'Ouest, ont affirmé des témoins.

La manifestation, qui visait à protester contre l'adoption du nouveau code électoral, avait commencé pacifiquement, mais elle s'est soldée par au moins 20 blessés. Au moins cinq personnes ont été arrêtées, selon des témoins.

Le Togo doit organiser des élections législatives et municipales en octobre, mais les partis de l'opposition sont en désaccord avec la formule retenue pour le redécoupage des circonscriptions électorales.

L'un des organisateurs de la manifestation, Adrien Kpogo, a affirmé qu'il devait y avoir un consensus à ce sujet, faute de quoi «nous allons les chasser du pouvoir par une révolution».

Le président Faure Gnassingbé a pris le pouvoir en 2005 après la mort de son père Gnassingbé Eyadema, qui a dirigé le Togo pendant plus de 37 ans. Les élections de 2010 ont encore une fois reporté au pouvoir la famille qui dirige le pays depuis 1967.

PLUS:pc