NOUVELLES

Roch Voisine raconte «Le Chemin» emprunté, il y a 25 ans déjà

12/06/2012 09:36 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Quand il n'est pas parmi nous, Roch Voisine est en Europe. Depuis un bon moment déjà, sa carrière a des ramifications qui dépassent largement le Québec. Joueur de hockey prometteur, le jeune Néo-Brunswickois d'alors avait également tout ce qu'il faut pour marquer des buts sur une scène, muni d'une guitare, que sur une patinoire.

Et voilà qu'«Hélène» est entrée dans sa vie et dans la nôtre. Le succès fut foudroyant, on parle de trois millions de disques vendus. Elle lui allait si bien. Parce que Roch n'est pas du genre exubérant, pétaradant, tonitruant, il est tout le contraire: doux, discret, voluptueux, et séduisant avec ça. Si Jean-Luc Mongrain mène l'entrevue, c'est qu'en plus de son talent, la personnalité de Roch Voisine l'interpelle. Le lundi 18 juin, 21h, à TVA, on retrouve à «Roch Voisine: le chemin», les deux hommes en tête à tête, en octobre dernier, quelques jours avant la dernière représentation du chanteur au Centre Bell. La conversation s'est poursuivie jusqu'à tout récemment, dans son studio d'enregistrement.

À l'occasion de la sortie de son nouvel album «Confidences», Roch a voulu faire le point sur les grandes étapes de sa carrière: 25 ans, c'est quand même tout un bail, un long parcours avec points et coups sûrs à chaque mise au jeu.

Au-delà de la «liste d'épicerie»...

On a beau dresser la liste des qualités qu'on souhaite retrouver chez l'autre (grand, blond aux yeux verts ou pulpeuse, extravertie et sans attentes particulières), les astuces de l'amour sont beaucoup plus machiavéliques qu'on peut s'y attendre et dépassent bien souvent notre entendement.

«L'amour, toujours l'amour! Un peu, beaucoup, à la folie», personne n'y échappe, tout le monde le recherche, le guette, le réclame. Et quand il se pointe, il peut nous envahir sans qu'on sache vraiment quelle magie opère pour tout à coup nous priver de notre maîtrise de soi. Et aujourd'hui, l'amour se conjugue sur différents modes: il peut être hétéro, homo, libre, en cohabitation ou à distance, exclusif, ouvert, mais, au-delà du temps et des styles, qu'on soit juriste ou vendeur, jeune ou vieux, cette «maladie» tel un virus particulièrement venimeux, peut contaminer tout le monde.

Le documentaire présenté à TV5, le lundi 18 juin, 22h, nous renseigne sur la perception des femmes et des hommes quant aux attentes des uns et des autres. À ces révélations s'ajoutent des témoignages qui laissent entrevoir les possibilités infinies de l'œuvre amoureuse, celle que chacun se tricote à points serrés.

Pour bien rire de soi

Après le retentissant succès de la série «Les pieds dans la marge», Mathieu Pichette, Félix Tanguay et Jean-Sébastien Busque, nous offrent «Le monde en gros», une manière de nous renvoyer l'image du Québécois consommateur invétéré que nous sommes. Sur fond de magasin à grande surface, le triumvirat s'applique à cerner les travers, manies et obsessions qui caractérisent les chasseurs d'aubaines, véritables athlètes de centres commerciaux du week-end. À Radio-Canada, le lundi 18 juin, 19h30.

La peur du dentiste s'appelle la stomatophobie et c'est ce dont souffre Julie. Suite à une série de mauvaises expériences, la jeune fille a développé une phobie marquée pour le dentiste et comme les fréquentes visites chez le dentiste sont inévitables, on doit trouver un moyen de remédier à ce problème. Accompagnée de «L'hypnotiste», Pierre-Olivier Cyr, et Richard Z. Sirois, lui-même autrefois traumatisé par ces séances, on parvient à donner à Julie le moyen de surmonter ses frayeurs. Au Canal Vie, le lundi 18 juin, 20h30.

À l'école, les matières fortes de Clémence DesRochers étaient la composition française et la récréation. Ces forces l'ont bien servie tout au long de sa carrière, plus de 50 ans de scène et de télé: elle a toujours su nous divertir et nous a offert des monologues et des chansons qu'on se fredonne... en jardinant par exemple. À «Personnalités», le vendredi 22 février, 20h, on la retrouve dans le décor des Cantons-de-l'Est, son coin de pays, avec Louise Colette, sa compagne depuis 40 ans, ses chats, ses peintures, ses souvenirs, bref, tout ce qui, sa vie durant, l'a animée.

À RADIO-CANADA: Jean-François Mercier est attendu à Saint-Alphonse de Rodriguez, dans Lanaudière où la petite municipalité s'est mobilisée pour surprendre et émouvoir le dur-à-cuire. À «La Petite Séduction», le mercredi 20 juin, 20h.

À TVA: à gagner: 1 million $. L'enjeu: dix minutes pour réaliser dix défis avec trois «droits à l'échec», une bonne façon de vérifier le seuil de tolérance des individus face au stress. «Une minute pour gagner», animé par Guy Fieri, ce dimanche, 19h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: parmi les sujets à «Une pilule, une petite granule», on met en garde contre l'accoutumance au Dilaudid ou Oxycontin, des antidouleurs aussi efficaces que l'héroïne, et qui peuvent créer une solide dépendance. En vieillissant, ce ne sont plus les dents qui posent problème mais les gencives. On apprend qu'en un an, environ 180 000 personnes signalent le 911. Le jeudi 21 juin, 20h.

À RDI: depuis les années 1960, ne reculant devant rien pour satisfaire les touristes en quête d'exotisme, on va jusqu'à chasser les tribus Massaïs de leurs terres, en Tanzanie, les exposant ainsi à la précarité de leur survie. «Un lieu sans humain», le mercredi 20 juin, 20h.

À TV5: dans certains hôpitaux français, médecins et infirmières font appel à des casseurs de feu, des hommes ou femmes capables d'arrêter la douleur d'une personne brûlée. D'ailleurs, on dit que la cicatrisation est alors manifestement plus rapide et mieux faite. On rencontre également des magnétiseurs qui expliquent que leur pratique n'a rien de miraculeux puisqu'ils travaillent à resituer l'énergie du corps. «Enquêtes extraordinaires / Les Guérisseurs», le jeudi 21 juin, 21h.

À ARTV: pour rire, il y a «Les Grandes Entrevues / Louis-José Houde», ce samedi, 20h, pour le souvenir: les Beatles avec «All Together Now» à 19h, ce dimanche, suivi, à 20h30 de «Les Beatles à l'assaut du Kremlin», pour les émotions, c'est Diane Dufresne aux Francos de 2010, le lundi 18 juin, 20h, et le divertissement: Cœur de pirate aux mêmes Francos, à 21h15.

AU CANAL D: depuis 1924, on a procédé à un millier d'exécutions, dans une prison du Texas. Autrefois, les criminels finissaient sur la chaise électrique, aujourd'hui, on leur administre une injection létale. À «Docu-D / Le couloir de la mort», on accompagne trois condamnés à mort qui vivent leurs derniers jours, espérant, jusqu'à la dernière minute, être graciés, ce dimanche, 21h.

À MUSIMAX: le multifonctionnel Phil Collins présente ses meilleurs clips («In the Air Tonight», «Can't Stop Loving You», «A Groovy Kind of Love»), à «Cliptographie», le vendredi 22 juin, 19h. Suivra à 20h, le spectacle «George Michael - Live à Londres» où il interprétait ses plus grands succès dont «One More Try», «Fastlove» et «Faith».

PLUS:pc