NOUVELLES

Premiers succès de l'armée face à Al-Qaïda dans le sud du Yémen

12/06/2012 06:43 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

L'armée a enregistré mardi ses premiers succès dans son offensive contre Al-Qaïda dans le sud du Yémen en prenant le contrôle de Jaar et pénétrant dans Zinjibar, deux villes voisines contrôlées depuis l'an dernier par le réseau extrémiste dans la province d'Abyane.

Selon des sources militaires, quatre soldats et 26 membres d'Al-Qaïda ont été tués dans les derniers combats, portant à 509 le bilan des combats depuis le début de l'offensive de l'armée le 12 mai.

"L'armée est maintenant dans le centre de Zinjibar", chef-lieu de la province d'Abyane, a déclaré à l'AFP une source de la 25ème brigade mécanisée.

Elle a ajouté que les militaires faisaient face "à une résistance" des combattants d'Al-Qaïda avec des mines explosant à leur passage.

Des centaines de combattants des Partisans de la Charia --nom sous lequel Al-Qaïda opère dans le sud du Yémen-- avaient pris sans coup férir fin mai 2011 Zinjibar, provoquant un exode massif des habitants.

Ils avaient également pris le contrôle de plusieurs autres localités de la province, dont la ville de Jaar, passée mardi sous le contrôle de l'armée après le retrait des hommes armés du réseau extrémiste.

"Les héros des forces armées et des comités de résistance populaire (supplétifs de l'armée) ont pris entièrement le contrôle de Jaar", a annoncé le commandant de la région sud, le général Salem Ali Qoton, dans un communiqué publié par le site du ministère de la Défense, 26sep.net.

"Al-Qaïda a subi de lourdes pertes (...) et des dizaines de ses combattants ont fui", a ajouté l'officier, précisant que la route reliant la province d'Abyane à Aden, principale ville du sud du Yémen, avait été réouverte.

Des centaines d'habitants de Jaar sont descendus dans les rues pour célébrer l'entrée de l'armée, tirant des coups de feu en l'air, selon des témoins.

Des habitants avaient indiqué plus tôt à l'AFP avoir vu des véhicules transportant des combattants des Partisans de la Charia, des armes et des meubles se diriger vers la ville voisine de Chuqra, plus à l'est, où seraient basés des dirigeants du réseau.

L'évacuation de la ville est intervenue "après l'intensification des combats avec l'armée", a affirmé un témoin à l'AFP.

Les membres d'Al-Qaïda ont distribué des tracts dans la ville, s'excusant auprès des habitants pour avoir entraîné Jaar dans les combats avec l'armée qui ont provoqué des destructions, selon les témoins.

Dans une déclaration rapportée sur le site 26sep.net, le gouverneur de la province d'Abyane, Jamal al-Aqel, a affirmé que "ces victoires avaient été possibles grâce à la coopération entre l'armée et les comités de résistance populaire".

Il a assuré que les autorités étaient "déterminées à nettoyer toute la province d'Abyane de ces éléments terroristes".

L'armée avait lancé le 12 mai une vaste offensive contre Al-Qaïda pour tenter de reprendre Jaar, Zinjibar, et la ville côtière de Chuqra.

Selon des diplomates occidentaux à Sanaa, des experts américains conseillent l'armée dans ces combats.

Depuis le début de l'offensive de l'armée, 509 personnes ont été tuées dans les combats selon un bilan compilé par l'AFP à partir de différentes sources: 392 membres d'Al-Qaïda, 76 soldats, 26 supplétifs de l'armée et 19 civils.

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'était engagé depuis son élection en février à combattre Al-Qaïda. Son prédécesseur, Ali Abdallah Saleh, était accusé d'encourager en sous-main le réseau, surtout vers la fin de son mandat.

Le 21 mai, près de 100 soldats avaient été tués dans un attentat suicide à Sanaa revendiqué par Al-Qaïda, qui a affirmé viser le ministre de la Défense et le chef d'état-major pour riposter à l'offensive de l'armée.

str-wak/at/feb

PLUS:afp