NOUVELLES

N-É: un prêtre suspendu d'un centre pour toxicomanes reprend du service

12/06/2012 01:51 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

ANTIGONISH, N.-É. - Un prêtre catholique de la Nouvelle-Écosse reprendra toutes ses activités professionnelles cet automne, la police ayant mis un terme à l'enquête sur sa conduite en tant que directeur d'un centre de réhabilitation pour toxicomanes de Cap Breton.

Le père Paul Abbass doit reprendre du service dans cinq paroisses du diocèse d'Antigonish dès le 5 octobre.

Il avait été suspendu de ses fonctions après qu'une personne de la Maison Talbot eut déposé une plainte auprès de la police, en février.

Les policiers avaient indiqué en avril n'avoir trouvé aucune preuve qui puisse justifier la poursuite de leur enquête.

La Maison Talbot n'a jamais divulgué de détails sur la nature de la plainte déposée contre le père Abbass.

L'établissement a entre-temps fermé ses portes et le prêtre Abbass a affirmé être déçu de la façon dont les Services communautaires du gouvernement provincial avaient mené leur évaluation de la Maison Talbot.

PLUS:pc