« On est un peu des enfants, tout est génial ici ! », s’exclamait Guillaume, le chanteur de Music Is Not Fun, alors que l’entrevue était à peine commencée. La formation lyonnaise est de passage à Montréal dans le cadre des FrancoFolies pour présenter l’album Nuit et Jour sorti en France en mars dernier.

Né en 2006, le trio composé de Guillaume (Voix), Valentin (Basse) et Julien (Guitare) a d’abord écrit en anglais avant de se lancer dans le rock n’ roll français. Toujours en conservant leur amour plus qu’avoué pour la brit-pop, le groupe propose des mélodies savoureuses et attachantes qui restent rapidement en tête. Leur musique se marie très bien aux journées ensoleillées que l’on connaît actuellement, alors que le festival bat son plein !

Sur scène, leur énergie est contagieuse. Les yeux pétillants, les trois jeunes hommes ont offert un premier spectacle ce soir devant une jeune foule très réceptive. Même si les spectateurs ne connaissaient pas beaucoup leurs pièces, plusieurs d’entre eux se surprenaient à chanter les refrains les plus accrocheurs. Et surtout, Music Is Not Fun fait preuve d’une belle autodérision, qualité que bien des artistes n’ont malheureusement pas. Durant leur performance, chaque membre prenait sa place, le chanteur interagissait beaucoup avec la foule, leur prestation était donc bien rythmée.

Le Huffington Post Québec s’est entretenu avec Music Is Not Fun. Découvrez donc le trio en cinq questions.

Q. Comment a été établi le contact avec les FrancoFolies ?

R. (Julien) « On connaissait le festival de réputation depuis que l’on a commencé à faire de la musique. Et on sait qu’ici les FrancoFolies ne présentent que de la musique francophone, alors que c’est un peu différent chez nous à La Rochelle par exemple ! Donc, dès qu’on a sorti l’album, on espérait être choisi pour venir jouer ici et donc, dès qu’on a appris la nouvelle, on était super content ! »

Q. D’où provient le nom de votre groupe, Music is not fun ?

R. (Guillaume) « Ça vient d’une ‘’interview’’ de John Lennon ! En fait, on lui a demandé s’il voulait reformer les Beatles et John Lennon a dit ‘’Non, non non’’. Et puis, on lui a demandé ensuite ‘’Même pas pour le plaisir ?’’, et il a répondu ‘’Non, parce que music is not fun’’. Nous, ça nous marrait bien ! On trouvait que ça faisait même un peu slogan tout ça, donc on a accroché et voilà !»

Q. Vous avez déjà fait un album en anglais dans le passé. Pourquoi avoir finalement envisagé de passer au français pour ce second disque ?

R. (Guillaume) « Notre album en anglais était quelque peu second degré, avec beaucoup d’humour. Ça s’appelait British Rendez-vous, étant donné qu’on adore l’Angleterre. Donc, on chantait en anglais, mais en mode touriste ; avec notre fort accent, comme une carte postale un peu clichée ! Les Français ont plus ou moins compris le sens, même si ça a fait rire les Anglais ! En fait, c’était comme si un Anglais chantait dans la langue de Molière en disant ‘’Baguette et compagnie’’ ! »

(Julien) « Il faut aussi dire qu’on voulait chanter en français parce qu’il y a tout plein d’artistes qui chantent dans cette langue et que l’on aime beaucoup ! On s’est dit, c’est con de faire un truc en anglais pour faire un truc comme tout le monde. Donc, on a choisi de chanter dans notre propre langue avec nos influences ‘’british’’. Et aussi, ce que l’on souhaite, c’est que les gens de notre âge puissent aimer notre musique sans dire que le français, c’est ringard. »

Q. Dès que l’on écoute votre album Nuit et Jour, on remarque les influences britanniques ; Blur, T-Rex (la pièce titre de l’album a un «riff» de guitare qui ressemble à Get it On). Est-ce de réelles inspirations pour vous ? Avez-vous d’autres références importantes ?

R. (Julien) « Oui ! Etienne Daho et aussi beaucoup d’artistes des années 80 ! Également, Elli & Jacno ! On s’est rendu compte que beaucoup de nos influences avaient un peu la même démarche que nous, ils avaient des ‘’bands’’ en anglais ou des chansons anglaises et ils ont décidé de chanter dans leur propre langue un peu plus tard.

(Valentin) « Mais autrement, on écoute aussi du hip hop ! Dr. Dre, Kid Cudi, Snoop Dogg et tout ça ! On a notre côté rock n’ roll, mais après, on aime aussi un peu de tout ! On est un espèce de mélange qui contient aussi de la musique actuelle…»

Q. Vos textes parlent beaucoup de filles. Votre album contient beaucoup de morceaux aux paroles accrocheuses. Aviez-vous un message particulier à passer ?

R. (Guillaume) « Achète l’album ! (Rires) Non, mais c’est vrai que c’est de la pop, c’est rigolo ! On a plein de chansons qui sont sympas ! Et on a vraiment fait ce qui nous plaisait. On avait tout plein de petites expériences à raconter. »

(Julien) « Y’a aussi la petite schizophrénie, la petite craqûre mentale qu’on essaie d’entretenir ! (Rires) On s’amuse !»

Si vous souhaitez découvrir les mélodies de Music Is Not Fun, la formation offre un concert ce mardi, 12 juin (23h) sur la scène Ford. C’est un rendez-vous ! L’album Nuit et Jour est également disponible sur iTunes.

Loading Slideshow...
  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Collectif Métissé (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Lisa Leblanc (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Lisa Leblanc (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Lisa Leblanc (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    La foule durant Lisa Leblanc (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Monique Giroux pour ses 25 ans de radio (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Catherine Major pour les 25 ans de radio de Monique Giroux (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Monique Giroux pour ses 25 ans de radio (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Music Is Not Fun (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Music Is Not Fun (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Music Is Not Fun (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Music Is Not Fun (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Music Is Not Fun (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Samian (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Samian et Anodajay (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Durant le concert de Samian (Crédit photo: Marc Young)

  • FrancoFolies de Montréal: 11 juin 2012

    Samian (Crédit photo: Marc Young)