NOUVELLES

Le TSX grimpe après que Fitch eut abaissé la note des banques espagnoles

12/06/2012 04:56 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mardi en hausse, encouragée par l'espoir de voir de nouvelles mesures de relance économique de la part de la Réserve fédérale des États-Unis, même si la décote encaissée par les banques espagnoles a fait apparaître de nouveaux doutes vis-à-vis de l'efficacité d'un sauvetage organisé pour le secteur financier de ce pays.

Les titres miniers ont permis à l'indice composé S&P/TSX d'avancer de 95,51 points pour terminer à 11 497,3 points. La Bourse de croissance TSXV a laissé 7,0 points à 1269,7 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,43 cent US à 97,4 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 162,57 points à 12 573,8 points après que le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, se soit dit en faveur de nouvelles mesures pour relancer l'économie.

L'indice composé du Nasdaq a pris 33,34 points à 2843,07 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 15,25 points à 1324,18 points.

L'agence de notation Fitch a abaissé la cote de 18 banques espagnoles, une conséquence de la décote qu'a connue la note souveraine de l'Espagne le 7 juin.

Les ministres des Finances de la zone euro ont indiqué samedi que l'Espagne obtiendrait jusqu'à 100 milliards d'euro pour raviver ses banques, lesquelles sont aux prises avec une énorme quantité de mauvaises créances immobilières. Mais les courtiers s'inquiètent de voir cette immense dette forcer l'Espagne à demander un sauvetage pour l'ensemble du pays, comme l'ont fait avant elle la Grèce, le Portugal et l'Irlande.

La nervosité des investisseurs était palpable sur les marchés obligataires, où le rendement sur le titre de référence de 10 ans de l'Espagne a bondi de 0,28 point à 6,81 pour cent, un sommet record qui se rapproche dangereusement du seuil de sept pour cent généralement jugé comme insoutenable. Le taux des obligations a retraité plus tard à 6,67 pour cent.

Les rendements des titres italiens ont pour leur part franchi le cap des six pour cent, le marché semblant se frustrer du fait que les autorités européennes semblent incapables de prendre les devants dans la crise des dettes.

«Nous n'avons vu dans la dernière année et demi que des politiques en réaction à ce qui se passe en Europe», a estimé John Tsagarelis, gestionnaire de portefeuille principal chez Manuvie Gestion d'actifs. «Ils doivent se montrer plus proactifs.»

Le TSX a profité mardi de l'annonce, lundi soir, d'un important contrat obtenu par le géant de l'aéronautique Bombardier (TSX:BBD.B). La valeur de l'entente, qui comprend la vente d'avions d'affaires et les services qui y sont liés, pourrait atteindre jusqu'à 9,6 milliards $.

L'action de l'avionneur a bondi de 22 cents, soit 6,03 pour cent, pour clôturer à 3,87 $ sur un très lourd volume de 21,2 millions d'actions.

Le secteur aurifère a avancé d'environ 0,9 pour cent, le cours du lingot d'or s'étant emparé de 19 $ US à 1613,80 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a pris 51 cents à 40,46 $, tandis que celle de Kinross Gold (TSX:K) a gagné 9 cents à 8,57 $.

Le secteur des métaux de base s'est apprécié de 0,9 pour cent. Le cours du cuivre a avancé d'un cent à 3,34 $ US la livre à New York. L'action d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) a grimpé de 34 cents à 10,62 $, tandis que celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'est adjugée 56 cents à 31,81 $.

Le prix du pétrole brut a gagné 62 cents US à 83,32 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui a aidé le secteur torontois de l'énergie a engrangé une hausse de 0,36 pour cent. Le titre de Talisman Energy (TSX:TLM) a avancé de 42 cents à 11,23 $, tandis que celui de Suncor Énergie (TSX:SU) s'est emparé de 64 cents à 28,97 $.

PLUS:pc