NOUVELLES

L'armée yéménite reprend le contrôle de deux villes du sud tenues par Al-Qaïda

12/06/2012 04:47 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

SANAA, Yémen - L'armée yéménite et des miliciens pro-gouvernementaux ont repris mardi le contrôle de Jaar et de Zinjibar, deux villes de la province d'Abyan tenues depuis plus d'un an par la filiale locale d'Al-Qaïda.

L'armée et des miliciens tribaux sont entrés à Jaar lors d'une attaque surprise lancée à l'aube, selon des responsables militaires. Le général Salem al-Quton, un commandant de l'armée, a déclaré à l'agence de presse officielle yéménite SABA que 20 militants islamistes et quatre soldats avaient été tués dans les combats.

D'après les autorités et des témoins, environ 500 militants d'Al-Qaïda, dont des étrangers, ont fui la ville après avoir écrit des slogans sur les murs affirmant: «Al-Qaïda s'est retiré. Al-Qaïda n'a pas été vaincu». L'armée a également libéré un axe routier crucial reliant Jaar à la ville portuaire stratégique d'Aden, selon le ministère de la Défense.

À Zinjibar, qui avait déjà été reprise en grande partie par l'armée, les combats ont été plus limités car de nombreux militants d'Al-Qaïda de la ville étaient partis pour aider leurs camarades à Jaar, selon des responsables ayant requis l'anonymat. Six soldats ont été tués par des mines antipersonnel dans le nord de la ville, selon les mêmes sources.

La branche yéménite d'Al-Qaïda a affirmé s'être retirée de Jaar et de Zinjibar pour «éviter une effusion de sang» et a menacé de se venger en attaquant la capitale, Sanaa. Dans un communiqué, le groupe qualifie les dirigeants yéménites de «croisés» et d'«agents américains» et avertit qu'elle les pourchassera «dans leurs villes et palais».

De nombreux combattants islamistes ont fui vers la ville côtière de Shaqra, dernier bastion majeur d'Al-Qaïda dans la province d'Abyan, selon l'agence SABA.

PLUS:pc