NOUVELLES

La justice française veut obtenir les vidéos du père de Merah (parquet)

12/06/2012 03:09 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Le parquet de Paris a annoncé mardi avoir demandé communication des enregistrements vidéo cités dans la plainte pour meurtre déposée lundi par le père de Mohamed Merah, le jihadiste présumé abattu en mars en France, et visant implicitement la police française.

Le parquet a demandé par télécopie à Me Isabelle Coutant-Peyre, l'avocate en France du père de Mohamed Merah, la transmission des enregistrements évoqués dans la plainte et n'avait reçu aucune réponse en fin d'après-midi, a-t-il indiqué à l'AFP.

La plainte retranscrit certains passages de ces vidéos mais ne contient pas ces vidéos, a précisé le parquet.

Selon une transcription de ces vidéos publiée mardi sur le site d'un journal algérien, le "tueur au scooter" aurait affirmé avoir découvert durant le siège de son appartement qu'un homme qu'il croyait être son ami était en fait un agent des services français qui l'aurait manipulé, l'incitant notamment à partir en Irak, au Syrie et au Pakistan.

L'avocate en France du père de Merah a indiqué qu'il revenait à sa confrère algérienne, Me Zahia Mokhtari, de transmettre ces vidéos à la justice.

"C'est Zahia Mokhtari qui est chargée de ces questions là (...) C'est elle qui choisit à quel moment elle les remet", a dit sur la chaîne privée I-Télé Me Isabelle Coutant-Peyre.

Selon le journal algérien, le prétendu ami de Merah aurait fait partie de l'équipe qui tentait alors de négocier sa reddition alors qu'il était enfermé dans son appartement à Toulouse (sud-ouest de la France), assiégé par les forces de sécurité, après avoir assassiné trois militaires français et quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive.

"Tu m'as envoyé en Irak, au Pakistan et en Syrie pour aider les musulmans. Et tu te révèles finalement un criminel et un capitaine des services français. J'aurais jamais cru ça", aurait lancé Merah à l'adresse de "Zouheir".

"Va en enfer espèce de traître", aurait-il ajouté. "Vous allez me tuer sans aucune raison. C'est vous qui m'avez entraîné dans cette situation. Je ne te pardonnerai jamais".

Le père de Merah, Mohamed Benallel Merah, résidant en Algérie, a déposé plainte lundi pour "meurtre" contre la hiérarchie de la police française ayant donné l'ordre de lancer l'assaut au cours duquel son fils a été tué.

Me Mokhtari affirme que les vidéos en possession de la famille apportent la preuve de "la liquidation" de Mohamed Merah. Me Coutant-Peyre a précisé lundi que ces vidéos seraient "mises à disposition des autorités quand elles en feront la requête".

ef/jac/ng/kat/jlh

PLUS:afp