NOUVELLES

Affaire Magnotta: la famille de Jun Lin dévastée mais reconnaissante

12/06/2012 05:07 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - La famille de Jun Lin, l'étudiant chinois victime d'un meurtre sordide le mois dernier à Montréal, a exprimé sa «profonde reconnaissance» à l'égard de tous ceux qui lui ont offert de l'aide.

Dans un communiqué publié mardi par l'Université Concordia, les proches de Jun Lin demandent à ce que l'extradition au Canada du présumé meurtrier, Luka Rocco Magnotta, soit menée le plus rapidement possible pour qu'il soit traduit en justice.

Le suspect de 29 ans a été arrêté à Berlin le 4 juin, mettant fin à une chasse à l'homme internationale qui avait fait la manchette un peu partout en Europe. Il devra répondre de plusieurs chefs d'accusation à Montréal.

Une vigile aux chandelles à la mémoire de Jun Lin doit par ailleurs se tenir jeudi soir au centre-ville de Montréal. Des amis ont appelé à ce rassemblement sur une page Facebook en l'honneur de l'étudiant chinois et sur Twitter. La vigile doit se tenir à compter de 21h au square Dorchester, un parc à proximité de l'Université Concordia où Jun Lin étudiait.

Un mémorial a été mis en place près de Concordia aux côtés de la statue de Norman Bethune, un chirurgien canadien devenu un héros en Chine pour son travail dans ce pays. D'autres messages de sympathie ont été affichés dans le commerce où Jun Lin travaillait.

Les parents de Jun Lin adressent des remerciements aux gouvernements chinois et canadien, à l'Université Concordia et au Service de police de la Ville de Montréal, de même qu'à la communauté chinoise et aux amis de leur fils pour «leur bienveillance, leur altruisme et leur soutien dans ces moments exceptionnellement difficiles».

«Aux yeux de ses parents, il était un fils affectueux et attentionné. Pour sa soeur, il était un grand frère constamment présent [...] Ses amis le considéraient comme optimiste, ambitieux et ouvert d'esprit. Il faisait confiance aux gens et adoptait toujours une attitude positive», ont écrit les proches de Jun Lin pour décrire le jeune homme, arrivé dans la métropole en juillet dernier.

Jun Lin, qui était âgé de 33 ans, étudiait en génie informatique à l'Université Concordia. Son torse a été retrouvé dans une valise laissée dans des ordures à l'arrière d'un immeuble à logements du quartier Côte-des-Neiges. Un pied et une main ont été postés aux bureaux nationaux du Parti conservateur et du Parti libéral à Ottawa. Un pied et une main postés à deux écoles de Vancouver semblent provenir de la victime montréalaise. La tête n'a toujours pas été retrouvée.

Au lendemain de l'arrivée des proches de Jun Lin, mardi dernier, la direction de Concordia avait offert à la famille d'organiser une cérémonie funéraire, mais cette offre est demeurée sans réponse jusqu'à présent, a mentionné la porte-parole de l'université, Christine Mota.

«Nous avions déjà reçu 400 dons dimanche soir de personnes qui souhaitent témoigner leur soutien à la famille de Jun Lin. Nous avons vraiment été bouleversés par la réaction de la communauté de l'université, de Montréal et même de personnes à l'étranger — tout le monde est prêt à aider», a-t-elle poursuivi.

Des étudiants chinois ont pris l'initiative de créer un fonds spécial pour aider les six membres de la famille de Jun Lin à éponger leurs frais de séjour à Montréal, a expliqué Mme Mota.

La semaine dernière, l'Université Concordia avait annoncé la création de la bourse Jun-Lin, qui sera destinée aux étudiants chinois. La famille du jeune homme s'est dite touchée par ce geste, affirmant que le fonds reflétait parfaitement la compassion qui caractérisait leur fils.

La famille de Jun Lin souhaite également que la bonté et la paix soient rétablies dans la société. «Afin d'honorer la mémoire de Jun Lin, rappelons-nous sa gentillesse, son enthousiasme et son amour de la vie», écrivent-ils.

INOLTRE SU HUFFPOST

Arrestation de Luka Rocco Magnotta
Luka Rocco Magnotta