NOUVELLES

Euro-2012 - Tusk s'insurge contre les accusations de racisme en Pologne

12/06/2012 10:16 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre polonais Donald Tusk s'est insurgé mardi contre les accusations de racisme formulées parfois à l'égard de la Pologne lors de l'Euro-2012.

"Soyons francs, des attitudes racistes ou antisémites parmi les hooligans polonais sont un fait. Mais je proteste fermement quand on stigmatise la Pologne comme un pays où ces phénomènes négatifs iraient en s'amplifiant", a déclaré M. Tusk à la presse.

Selon lui, la Pologne est en Europe un pays où ces phénomènes sont "beaucoup moins présents que dans beaucoup d'autres pays, y compris les pays les plus développés".

"Ce n'est pas en Pologne qu'on met le feu aux maisons où vivent des immigrés! Ce n'est pas en Pologne où les centres pour immigrés sont assiégés par des néo-nazis et où on tire sur les élèves d'écoles juives!", a-t-il insisté, en faisant référence à des événements récents dans différents pays d'Europe occidentale.

La question du racisme est présente depuis le début de l'Euro, avec les cris de singe adressés mercredi dernier aux joueurs de couleur des Pays-Bas à Cracovie (sud) lors d'un entraînement.

sw/ea/sk

PLUS:afp