NOUVELLES

Euro-2012 - Grèce-République Tchèque: Déclaration

12/06/2012 03:06 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Fernando Santos (sélectionneur de la Grèce): "Le match à très mal commencé pour nous. On savait que cela pouvait arriver. Lors de leur premier match, les Tchèques avaient été très conquérants dès leur entrée sur le terrain, mais bien que nous ayons été mis en garde, nous n'avons pas réussi à répondre. La même équipe, avec (Giorgos) Fotakis en plus, a fait une très bonne seconde période contre Pologne (1-1), nous aurions donc dû faire mieux. Mais il y aurait eu un autre match sans ces deux buts au bout de six minutes. Nous avions concédé quatre buts en dix matches de qualifications, et nous avons déjà encaissé trois en deux matches! Ces minutes nous ont coûté cher. Après, nous étions enfin présents sur le terrain, nous avons joué avec notre coeur, nous avons tout fait pour égaliser, mais nous n'y sommes pas parvenus. Il faut maintenant se tourner vers le dernier match, il y a encore de l'espoir."

Tomas Hübschman (milieu de terrain tchèque): "On voulait se réhabiliter après le match contre la Russie (1-4). Cette victoire nous donne l'espoir de passer le tour. On a vraiment pris un très bon départ, mais même après ça, on leur a laissé la possibilité de revenir. On a pris un but et puis on a arrêté de jouer."

eba/sk

PLUS:afp