NOUVELLES

Démission du ministre koweïtien des Affaires sociales

12/06/2012 12:27 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, a accepté mardi la démission du ministre des Affaires sociales et du Travail, Ahmad al-Rujaib, le deuxième à quitter le gouvernement en quatre mois sous la pression de l'opposition parlementaire.

Dans un décret, l'émir a chargé le ministre des Communications Salem al-Othaina d'assurer l'intérim du ministère des Affaires sociales dont le titulaire démissionnaire est accusé de nombreuses irrégularités.

M. Rujaib a préféré démissionner plutôt que d'affronter au Parlement des questions d'élus voulant l'interroger sur sa gestion.

Le 24 mai, le ministre des Finances, Moustafa al-Chamali, avait démissionné après avoir répondu pendant onze heures au Parlement à des élus de l'opposition qui l'accusent de malversations ayant coûté des milliards de dollars à l'Etat.

Le gouvernement de cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah a été formé à la mi-février après des législatives anticipées gagnées par l'opposition.

De nombreux députés de l'opposition ont appelé mardi à la formation d'un cabinet de salut national faisant une place à l'opposition au milieu de rumeurs sur une possible démission du gouvernement.

Membre de l'Opep, le Koweït vit des crises politiques à répétition depuis 2006, attribuées aux luttes de pouvoir au sein des Al-Sabah qui règnent depuis plus de 250 ans.

Le gouvernement a démissionné à sept reprises et le Parlement a été dissous trois fois en 2006, 2008 et 2009.

oh/mh/vl

PLUS:afp