NOUVELLES

Chypre enquête sur la présence possible de fonds détournés par Moubarak

12/06/2012 12:20 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

Le ministre chypriote de la Justice Loucas Louca a indiqué mardi qu'il enquêtait sur la possible présence sur son territoire de fonds détournés par l'ancien président égyptien Hosni Moubarak ou ses proches, et cachés dans des fonds secrets.

M. Louca a expliqué qu'une unité spécialisée dans la lutte contre le blanchiment d'argent était chargée de l'enquête.

"Nous n'avons pas décidé de mener des investigations au hasard. Une demande spécifique est venue d'un pays. Une enquête est en cours pour trouver la preuve d'actifs dans des banques, mais ce n'est pas simple", a-t-il déclaré devant la presse.

Le ministre a précisé qu'une recherche dans le registre des entreprises devait être menée pour voir si des sociétés de l'île n'appartenaient pas à "ces gens", sans plus de précision.

Selon des médias chypriotes, une délégation égyptienne était à Chypre la semaine dernière pour retrouver la trace de fonds qui auraient été détournés vers Chypre durant les 30 ans de règne de Hosni Moubarak.

D'après eux, des procédures ont été lancées sur l'île contre quatre entreprises pour tenter de trouver des actifs.

L'ambassadrice égyptienne Menha Mahrous Bakhoum a qualifié de "très productive" la rencontre entre une délégation égyptienne, le ministère chypriote de la Justice et l'unité chargée d'enquêter sur l'affaire.

"Il n'y a rien de concret pour le moment", a-t-elle ajouté, dans des déclarations publiées dimanche par le quotidien Cyprus Mail.

Les autorités égyptiennes se sont rendues dans différents pays européens pour tenter de remonter jusqu'aux millions de dollars qui auraient été cachés par l'ancien régime dans des fonds secrets.

La Suisse et la Grande-Bretagne ont déjà gelé quelque 445 millions d'euros d'actifs liés à des figures de l'ancien régime.

cc/kir/cco/vl

PLUS:afp