NOUVELLES

Alberta: La fuite de pétrole a eu peu d'impact jusqu'ici, selon Plains Midstream

12/06/2012 09:49 EDT | Actualisé 12/08/2012 05:12 EDT

DICKSON, Alta. - L'entreprise propriétaire du pipeline qui a récemment déversé quelque 475 000 litres de pétrole dans une rivière et un lac du centre de l'Alberta a déclaré mardi que l'incident avait jusqu'ici eu peu d'impact sur la qualité de l'eau et la faune.

Le vice-président de Plains Midstream Canada, Stephen Bart, a expliqué que des échantillons d'eau était prélevés deux fois par jour à 18 endroits le long de la rivière Red Deer et du lac artificiel Gleniffer, un lieu populaire auprès des amateurs de pêche et d'activités nautiques.

Exception faite du premier échantillon testé le jour suivant le déversement, tous les autres respectaient les normes de la province en matière d'eau potable, a-t-il indiqué, ajoutant que la compagnie surveillait également la qualité de l'air dans la région et que tout était normal pour le moment.

Plains Midstream Canada continue de contenir la nappe de pétrole à l'aide de barrières flottantes, de bouchons et de matelas absorbants, en plus de construire un poste de collecte du côté est de la rivière afin de récupérer le pétrole résiduel s'échappant de l'oléoduc et éviter une nouvelle fuite.

M. Bart a affirmé que seule une oie avait été touchée par le déversement jusqu'à présent. Il a précisé que l'oiseau avait été nettoyé et relâché mais que 12 spécialistes de la faune et trois biologistes étaient toujours sur le terrain pour éviter que d'autres animaux ne fassent les frais de la marée noire.

L'entreprise a aussi rencontré près de 1700 personnes qui possèdent des terres ou vivent près de la rivière afin de les tenir au courant de la situation. Stephen Bart a assuré que les gens qui avaient subi des dommages à cause de la fuite seraient compensés, sans toutefois donner davantage de détails.

Les autorités croient que le pipeline construit il y a 46 ans qui passe sous la rivière près de la ville de Sundre est à l'origine du déversement, mais M. Bart a admis que Plains Midstream Canada ne pouvait pas encore confirmer cette information.

PLUS:pc