NOUVELLES

Washington redoute que Damas ne prépare un nouveau massacre

11/06/2012 02:18 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis se sont dits lundi inquiets que le régime syrien ne prépare un nouveau massacre après des informations sur l'usage de mortiers, d'hélicoptères et de tanks dans la localité de Haffé.

"Les Etats-Unis se joignent à (l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe) Kofi Annan pour exprimer leur inquiétude par rapport aux informations venant de Syrie et évoquant la préparation par le régime d'un nouveau massacre", a déclaré à des journalistes la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland.

"Nous tenons à rappeler aux gradés syriens une des leçons apprises en Bosnie: la communauté internationale peut découvrir quelles unités sont responsables de crimes contre l'humanité et vous serez tenus responsables de vos actions", a souligné Mme Nuland.

"Quel gouvernement peut utiliser volontairement des hélicoptères et tirer depuis ces appareils sur son propre peuple s'il n'est pas désespéré? Quel gouvernement se repose sur une bande de brigands dans des camions s'il n'est pas désespéré?", a-t-elle ajouté.

Mme Nuland a par ailleurs exclu de nouveau une intervention militaire américaine. La Russie, fidèle allié de la Syrie, s'oppose fermement à l'usage de la force pour faire quitter le pouvoir à Bachar al-Assad.

"Notre inquiétude est que faire intervenir des forces étrangères dans ce conflit --sur le point de devenir, comme le dit tout le monde, une guerre civile-- ne le transforme en une guerre par procuration", a-t-elle déclaré.

Un porte-parole de M. Annan avait évoqué plus tôt lundi l'inquiétude de l'émissaire international à propos "des récents bombardements à Homs (centre) ainsi que des informations faisant état de l'usage de mortiers, de chars et d'hélicoptères dans la localité de Haffé, dans la province de Lattaquié".

"Il y a des indications qu'un grand nombre de civils sont pris au piège dans ces villes", avait-il ajouté.

sct/mdm/bar

PLUS:afp