NOUVELLES

Russie: des opposants perquisitionnés et convoqués pour interrogatoire

11/06/2012 06:53 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

MOSCOU - Des enquêteurs ont fouillé lundi les appartements de plusieurs leaders des manifestations en Russie, avant de les convoquer pour un interrogatoire le lendemain, ce qui rendra virtuellement impossible leur participation à la grande manifestation contre Vladimir Poutine prévue mardi.

Le président Poutine a adopté la ligne dure contre les manifestants depuis son retour à la tête de l'État, en mai, et ne semble plus disposé à tolérer les manifestations pacifiques qui ont attiré des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Moscou avant l'élection présidentielle du mois de mars, qui lui a accordé un troisième mandat.

Vendredi dernier, Vladimir Poutine a promulgué une loi qui multiplie par 150 les amendes imposées à ceux qui participent à des manifestations non autorisées, une amende qui correspond au salaire annuel moyen en Russie. La grande manifestation prévue mardi a été permise par les autorités de Moscou, mais toute action qui remettrait en cause le lieu établi pour le rassemblement ou son horaire pourrait donner à la police un prétexte pour procéder à des arrestations.

Les militants de l'opposition prédisent que la répression du gouvernement contre la dissidence poussera encore plus de Russes à participer à la manifestation de mardi, organisée dans le cadre d'une fête patriotique appelée la Journée de la Russie. Mais le Kremlin, lui, fait le pari que les nouvelles mesures décourageront les manifestants.

Un porte-parole des enquêteurs, Vladimir Markine, a confirmé que les appartements fouillés lundi comprenaient ceux d'Alexeï Navalny, de Sergueï Oudaltsov, Ilia Iachine et Xenia Sobtchak, une personnalité de la télévision dont le père a été le mentor de Vladimir Poutine.

M. Oudaltsov a déclaré sur Twitter que les enquêteurs avaient mis son appartement sens dessus dessous et qu'ils avaient pris les ordinateurs, des documents et les bannières de son mouvement de gauche.

La porte-parole de M. Navalny, Anna Veduta, a écrit sur Twitter que les enquêteurs avaient saisi des téléphones cellulaires et des ordinateurs. La perquisition a duré 12 heures, a-t-elle précisé.

Le porte-parole des enquêteurs a indiqué que les leaders de l'opposition dont les appartements ont été fouillés avaient été convoqués pour un interrogatoire mardi, dans le cadre de l'enquête sur le dernier grand rassemblement de l'opposition le 6 mai, qui a pris une tournure violente quand la police a restreint l'accès à la place où la manifestation devait avoir lieu. Plus de 400 personnes avaient alors été arrêtées.

Les leaders de l'opposition ont été convoqués à 11 h, soit une heure avant le début du rassemblement prévu sur la place Pouchkine de Moscou.

PLUS:pc