NOUVELLES

Mexique: deux morts par balles assombrissent les élections

11/06/2012 09:03 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

TUXTLA GUTIERREZ, Mexique - Un candidat aux législatives d'un État du Mexique a été abattu par balle lundi dans le Guerrero, sur la côte Pacifique, tandis qu'un partisan du parti du président sortant Felipe Calderon est mort des suites d'une blessure par balle dans le sud du Chiapas.

Ces incidents assombrissent la campagne pour les élections nationales du Mexique, dont le scrutin est prévu le 1er juillet. Les courses présidentielle et d'État s'étaient déroulées sans problèmes jusqu'à lundi.

Les autorités de l'État du Guerrero ont indiqué dans un communiqué que le candidat Margarito Genchi avait été retrouvé mort, tué par balle dans sa maison du village de Llano Grande, à l'est de la station balnéaire d'Acapulco. Aucun autre détail n'a été fourni.

Dans l'État du Chiapas, les procureurs ont fait savoir qu'ils recherchaient un candidat à la mairie, qu'un témoin a rapporté avoir vu abattre d'une balle Edgardo Hernandez, partisan du Parti action nationale. L'homme a été tué dans une municipalité en périphérie de la capitale de l'État, Tuxtla Gutierrez.

Les autorités n'ont pas identifié le suspect, mais un cousin de la victime a déclaré que le meurtrier était Ulises Grajalas, qui se présente à la mairie de Villaflores sous la bannière d'un parti ayant longtemps détenu le pouvoir, le Parti révolutionnaire institutionnel.

Un procureur de l'État ayant requis l'anonymat a confirmé que les autorités étaient sur la piste de M. Villaflores.

Le cousin de la victime, Manuel Corzo, a soutenu que M. Hernandez et deux autres proches collaient des affiches à l'effigie du parti du président Calderon lorsque le candidat à la mairie s'est mis à les suivre en voiture. M. Villaflores aurait éventuellement sorti une arme à feu, avant d'abattre d'une balle dans la tête M. Hernandez.

PLUS:pc